Affaire Maersk : Le Conseil de la concurrence commence ses auditions ce mercredi 2 juin

Science
Typography

Saisi par la Fédération des transports affiliée à la CGEM, le Conseil de la concurrence débute ce mercredi 2 juin 2021 ses auditions sur les soupçons d'abus de position dominante à l'encontre de la firme Sealand, filiale du géant danois Maersk.

Comme indiqué dans un précédent article, la Fédération du transport et de la logistique (FTL), affiliée à la CGEM, a déposé début mai une saisine du Conseil de la concurrence, pointant du doigt les nouvelles pratiques de certains géants mondiaux de la logistique.

Les auditions débutent ce mercredi 2 juin, nous confie un membre de la FTL, affirmant avoir reçu une convocation de l'instance présidée par Ahmed Rahhou.

La FTL conteste une mesure prise par le transporteur Sealand (filiale de Maersk) qui vient d'imposer une surtaxe de 250 dirhams pour chaque conteneur livré par tout autre transporteur.

Les professionnels du secteur estiment qu'avec cette mesure "anticoncurrentielle", le géant danois entend imposer son hégémonie sur l'ensemble de la chaîne logistique (expédition, livraison au client final, etc.).

Maersk n'est pas la seule compagnie à avoir fait supporter des coûts supplémentaires aux opérateurs marocains ces dernières semaines.

Depuis le 15 avril, CMA CGM a commencé à appliquer une surcharge de 250 $ pour les conteneurs frigorifiques au départ du Maroc vers l'Asie et l'Afrique de l'Ouest.

Pire encore, depuis le 15 mai, les exportateurs marocains doivent payer une surcharge de 1 000 dollars par conteneur en haute saison du Maroc vers toutes les destinations américaines.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.