Les autorités du port de la ville occupée Melilla propose l'ouverture d'une ligne maritime de marchandises et de passagers avec le port de Beni Nsar à Nador

Croisière
Typography

Le président de l'autorité portuaire de Melilla, Victor Gamero, a fait état aujourd'hui d'un projet promu par cette entité pour améliorer les résultats des comptes de l'institution et aussi pour encourager l'activité commerciale. Il s'agit d'établir deux lignes, une pour les marchandises et une pour les passagers, avec le port marocain de Beni Nsar.

Ainsi, il est proposé qu'un navire de transport de marchandises opére entre les deux villes ce qui permettrait surtout d'apporter des produits périssables, tels que le poisson et les légumes, ainsi que des agrégats, qui ont vu leur prix augmenter car ils ont dû être importés de la péninsule en raison de la fermeture de la frontière avec le Maroc. Quant au navire de voyageurs, il explique qu'il peut accueillir 350 voyageurs.

Gamero affirme que ces lignes sont d'un grand intérêt et profitent à la fois à Melilla et à Beni Nsar. En ce sens, il affirme qu'il allégerait la frontière terrestre et offrirait de meilleures conditions de contrôle des produits frais que celles disponibles à la frontière physique de Beni Nsar.

La compagnie qui est intéressée par la mise en place de ces lignes pourrait fournir de un à cinq navires et est la même que celle qui est intéressée par la ligne qui relierait Melilla à l'Algérie. La fréquence des voyages dépendrait de la demande de passagers et de marchandises.

En fait, la compagnie maritime assure qu'elle pourrait amener un des navires en deux jours et il ne reste plus qu'à obtenir l'autorisation des institutions espagnoles et marocaines.

 

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir