Les personnes venant du Maroc vers l'Espagne ne devront pas présenter un PCR négatif avant le 24 janvier

Croisière
Typography

L'ambassade d'Espagne au Maroc a annoncé que jusqu'au 24 janvier prochain, il ne sera pas nécessaire pour les passagers en provenance du Maroc de présenter un PCR négatif, comme cela a été établi jusqu'à présent et continuera à l'être à partir du 24 janvier.

Le ministère espagnol de la santé nous informe que cette mesure est prise en raison de la tempête qui frappe notre pays. En ce qui concerne la situation créée par la tempête de neige en Espagne qui a entraîné le retard/annulation/rééchelonnement des vols, le ministère informe que les voyageurs touchés provenant de pays à risque ne seront pas tenus de subir un nouveau RAP. Parmi ces pays à risque figure le Maroc.

Par conséquent, jusqu'au dimanche 24 janvier, la mesure consistant à présenter un PCR négatif - test coronavirus - est suspendue, bien qu'à partir de ce jour - sauf avis préalable - il sera à nouveau nécessaire si vous venez du Maroc.

Cela concerne aussi bien les personnes qui arrivent en Espagne en provenance du Maroc par bateau ou par avion, les deux seules liaisons qui existent actuellement entre les deux pays, puisque par voie terrestre, à la frontière de Ceuta et Melilla, les passages restent fermés. En outre, le seul mouvement de personnes qui existe est celui des voyages de rapatriement, qui se font normalement entre Tanger et Algésiras (le prochain aura lieu le 15 janvier, avec Baleària). Ces passagers étaient obligés de présenter un PCR s'ils voulaient faire le voyage, mais maintenant ce ne sera pas nécessaire avant le 24 janvier.

À partir du 23 novembre 2020, tous les passagers en provenance d'un pays ou d'une zone à risque de contracter le coronavirus SRAS-CoV-2 devront présenter un certificat avec un résultat négatif à la PCR, délivré dans les 72 heures précédant leur arrivée en Espagne, pour pouvoir entrer dans le pays. Elle est momentanément suspendue jusqu'au 24 janvier.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir