Le Roi Mohammed VI dotera-il enfin le Maroc d'une véritable industrie Navale Militaire et Civile?

Industrie
Typography

Il semblerait que le Maroc soit à la veille de décisions majeures pour la mise en place d'une véritable industrie navale militaire et civile. En effet, plusieurs contrats militaires d'importances pour la construction de nouvelles unités navales pour la Marine Royale Marocaine sont en cours de négociations avec des chantiers navals étrangers.

Ainsi, on apprend de plusieurs sources médiatiques qu'un contrat portant sur l'acquisition par le Royaume de deux patrouilleurs de haute mer de type Avante 1400 est en cours de négociation avec le chantier espagnol Navantia pour un montant de 260 Millions d'euros soit plus de 3 Milliards de dhs.

Sachant que le Maroc, vient de relancer l'appel d'offres international pour la concession de la zone chantier naval du port de Casablanca destinée à abriter le futur embryon de l'industrie navale nationale, il est fort à parier que l'arbitrage Royale en faveur de la commande des futurs unités de la Marine Royale ne va pas se faire loin de l'offre que pourrait faire un chantier naval dans le cadre de l'offset industriel.

La Marine Royale Marocaine qui a d'énormes besoins en termes d'équipements militaires et pour la maintenance de ses unités, recèle un important potentiel pour le développement de l'industrie navale au Maroc et qui pourrait assurer au Royaume son autonomie en termes de savoir faire et d'infrastructures dans le domaine de la construction et la réparation navale à l'instar de l'Algérie et la Turquie par exemple.

En tout cas, le français Naval Group leader mondial de l'industrie navale militaire et le Hollandais Damen tous deux fournisseurs historiques de la Marine Royale Marocaine ont déjà manifesté leur intérêt pour investir dans le domaine de la réparation et la construction navale au Maroc notemment à travers la participation à l'appel d'offres pour la concession de la nouvelle zone chantier naval du port de Casablanca, reste à savoir comment les responsables marocains pourront tirer profit de cette situation pour installer une véritable industrie navale au Maroc.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir