Nos mers Halal pour nos voisins espagnols !

Edito
Typography

La générosité marocaine semble sans limite, surtout envers ses voisins, malheureusement parfois cela tourne carrément au ridicule. 

Dans notre secteur maritime, nous vivons chaque jour cette triste réalité, des violations flagrantes de notre souveraineté économique et de notre intégrité territoriale sont commis par des armements étrangers, sans que cela ne puisse ne serait-ce que susciter une réaction même mineure de la part de nos décideurs.

Ainsi, au niveau de la pêche maritime Notre Ministère et ses responsables ont consacré de grands efforts dans la négociation pour aboutir à un accord de pêche qui puisse satisfaire aux exigences de la commission Européenne et le parlement de Strasbourg et cela au détriment de l’intérêt national surtout sur le plan financier.

L’accord prévoit une contrepartie financière de 40 Millions d’euros par An au profit du Maroc, alors que les indemnités versées par Madrid à ses armateurs pour un seul trimestre lorsque l’accord avec le Maroc a été suspendu ont été estimé par un Ministre Espagnol à 30 Millions d’euros.

Cet accord pour lequel l’ensemble de la classe politique espagnole et européenne s’est mobilisée notamment le Roi d’Espagne et son gouvernement,  vise à permettre à 110 navires espagnols de reprendre du service pour rendre à nouveau disponible dans les plats européens les poissons marocains à des prix abordables, ainsi que mettre fin au chômage qui sévit actuellement dans de grandes régions du sud espagnol surtout celles dépendantes du secteur de la pêche avec le Maroc.

Nos politiques justifient la nécessité pour le Maroc de conclure cet accord même à ses dépends, par la reconnaissance implicite qu’il procure de la souveraineté marocaine sur ses territoires du Sud par l’UE.

 Mais la question qui se pose alors, pourquoi ne pas faire bénéficier également de cet effort gouvernemental le Groupe OMP, qui lui crée plus de 2200 emplois bien réels et directs dans cette région du Sud et qui est dépourvue de toutes activités génératrices de revenus.  

Sa flotte de 56 navires sous pavillon marocain est à quai depuis plus d’un an et demi et peut générer un Chiffre d’affaires pour le Maroc bien plus supérieur à l’aumône de 400 MDHS/an que se propose de  nous reverser l’UE.

Certains de nos décideurs s’empressent au nom de la raison d’Etat de servir les intérêts de certains de nos amis de façade, en oubliant que servir l’intérêt du pays c’est d’abord servir l’intérêt du citoyen marocain comme l’a rappelé à juste titre le dernier communiqué du cabinet Royal.   

La liste de ce genre de comportement par nos décideurs est malheureusement tellement longue que les citer tous me pousserait personnellement au suicide n’empêche je ferai l’effort d’énumérer quelques uns sans entrer dans le détail :

Privatisation de la COMANAV : le Maroc y perd sa flotte de commerce, des milliers d’emplois pour ses marins, un chiffre d’affaires en Milliards de DHS réalisé en devises chaque année, alors que la France à travers CMA CGM y gagne, SOMAPORT et EUROGATE qu’elle revend ensuite au chinois de CMHI à plusieurs Milliards, une part de marché de plus de 80% dans le trafic des lignes régulières au coté de MAERSK et MSC alors que celle-ci ne dépassait pas les 35% avant la libéralisation.

Faillite de COMARIT/COMANAV FERRY : le Maroc y perd à nouveau sa flotte de passagers, des milliers d’emplois, un chiffre d’affaires de plusieurs Milliards de DHS réalisé en devises chaque année, alors que l’Espagne à travers ACCIONNA, ARMAS et autres engrange 90% du trafic dans le détroit, des milliers d’emplois en mer et à terre, un chiffre d’affaires en Millions d’euros.

Moralité de l’Histoire : dans notre pays, malgré toute la volonté de Sa Majesté le Roi Mohamed VI et du Peuple Marocain de faire avancer le Royaume  dans le train de la modernité et du développement, certains de nos décideurs n’ont pas encore bien compris que servir le Maroc aujourd’hui c’est d’abord servir ses citoyens.{jcomments off}

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet