Journée mondiale des marins

Marine Marchande
Typography

Le 25 juin 2020 approche à grands pas et ne sera pas un jour ordinaire. C'est la "Journée des marins".

Cette année, la journée sera plus que cela. C'est vraiment le jour des "Héros de la mer", des équipages qui, malgré la brutalité de la pandémie de Covid-19, n'ont pas baissé les bras. Leur sens du sacrifice, profondément ancré dans l'âme, est le sang qui anime leur détermination à continuer à travailler en fournissant des services maritimes qui ont permis aux nations de suivre le rythme d'une économie mondiale moribonde. Quelle que soit la nationalité du marin, la cargaison du navire et sa destination, le mot clé est : ne pas briser la chaîne d'approvisionnement. Mais tout cela au détriment de quoi, quand on sait que chaque marin a dû penser non seulement à lui-même, mais aussi à sa famille qui se trouve à des milliers de kilomètres. La peur de perdre un parent est plus que terrifiante dans un environnement de distance physique et de stress émotionnel. Les "marins" de l'époque ont donné ce qui leur est cher : leurs sentiments. Des sentiments qu'ils partageaient et partagent encore, sans compter, avec tout le monde. Un hommage solennel doit alors être rendu aux marins du monde entier qui, outre l'enfermement à bord et les mesures sanitaires imposées dans les ports d'escale, doivent surmonter un autre problème d'un autre ordre : le changement d'équipage. En effet, quelque 200 000 marins attendent impatiemment de débarquer des navires pour rentrer chez eux. Ils ne demandent rien, juste à être rapatriés. Comment gérer le changement de 25 % de la main-d'œuvre mondiale de marins et qui sont à bord depuis 10 mois ou plus ? Nous espérons que les armateurs, les autorités et les fédérations professionnelles trouveront une solution immédiate au remplacement des équipages qui souffrent. Même rester à bord sans travailler et n'être disponible que pour les urgences et la sécurité n'est pas une garantie d'une expédition maritime normale. Le 25 juin 2020 doit être marqué d'une pierre blanche ! Roulez au retour des marins chez eux !

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet