Pour BRS, le transport maritime est en bonne voie de décarbonisation

Marine Marchande
Typography

La bible annuelle du transport maritime publiée par le courtier Bary Popliano SaIles (BPS) est l'occasion pour son nouveau président, François Cadiou, d'envoyer une note d'optimisme.

"Alors que le monde est toujours aux prises avec la pandémie de covid-19 et que le transport maritime est confronté à une extrême volatilité des marchés sur tous ses segments, le transport maritime mondial est bel et bien entré dans le monde d'après", affirme-t-il.

Sur ce front de la décarbonisation des navires, où BRS reconnaît que les attentes du public sont élevées, dérivant parfois vers le ship-bashing, le chef du puissant courtier établit un parallèle entre "les succès obtenus en très peu de temps sur la vaccination et les développements techniques en cours pour rendre nos navires plus efficaces.

Qu'il s'agisse du GPL ou du GNL comme option transitoire, de "la réduction de la vitesse intégrée dans la conception des navires" ou du retour de la propulsion diesel, BRS estime que les armateurs n'ont pas à rougir des développements en cours, mais les invite au contraire à les faire connaître davantage, dans un monde où les notes sont désormais envoyées pour toutes les activités, qu'il s'agisse des hôtels, des compagnies aériennes ou des magasins".

La revue annuelle, une analyse des différents segments du transport maritime - vrac sec, vrac liquide, conteneurs, croisières, gaz, etc. - est disponible sur la page du magazine. La revue annuelle, une analyse des différents segments du transport maritime - vrac sec, vrac liquide, conteneurs, croisière, gaz, etc. - peut être consultée sur la page dédiée du site web de la BRS.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir