Un volume global de trafic de 47,4 MT, en hausse de 7,5 par rapport à 2019

Portuaire
Typography

Au terme du premier semestre 2020, le trafic transitant par les ports gérés par l’ANP a atteint un volume global de 47,4 millions de tonnes, marquant ainsi une hausse de 7,5%.

Au titre du seul mois de juin 2020, l’activité portuaire a maintenu son trend haussier avec une progression de 13,8 % par rapport au mrme mois de l’année écoulée, en se chiffrant à 7,8 millions de tonnes.

Le graphique ci-après présente l’évolution de l’activité des ports gérés par l’ANP pour le premier semestre des cinq dernières années.

1

TRAFIC PAR NATURE DE FLUX

Par nature de flux, les évolutions enregistrées se présentent comme suit :

.. Une hausse de 8,2% des importations avec un volume de 29,2 MT. Cette variation s’explique notamment par la hausse des importations des céréales (+55,1%), des aliments de bétails (+31,3%), du charbon (+11,7%) et du soufre (+11,7%) ;

+ Une progression de 7,5% des exportations, soit un trafic global de 16,7 MT, due particulièrement au fort rebond du trafic des engrais (+45%) et du phosphate brut (+6,5%).

+ Un repli de 4,2% des volumes du cabotage, avec un trafic de 1,5 MT, induit essentiellement par la baisse du trafic des conteneurs au port de Casablanca (-5,3%).

2

La répartition du trafic par port fait ressortir que les ports de Mohammedia, Casablanca et Jorf Lasfar ont assuré le transit de 37,2 millions de tonnes ce qui représente environ 78,6% du trafic des ports gérés par l’ANP.

L’analyse des principales évolutions enregistrées par port se présente comme suit :

Casablanca : +4,2%

Représentant environ 33% du trafic global, le port de Casablanca a assuré le transit de 15,6 MT à fin juin 2020. Par rapport au premier semestre de l’année dernière, ce port a enregistré une hausse de 4,2%, induite particulièrement par le fort rebond des céréales (+42,3%), des aliments de bétails (+32,5%) et des phosphates (+6,2%). Par contre les principales variations à la baisse ont concernées les conteneurs (-6,1%), les produits sidérurgiques (-16,1%) et les exportations du sel (-88,7%).

Jorf Lasfar : +10,1%

Chiffré à 19,3 millions de tonnes à fin juin de l’année 2020, le port de Jorf Lasfar confirme sa première place avec une quote-part de 40,8% du trafic global. Par rapport à la même période de l’année précédente, ce port a enregistré une hausse de 10,1%, due principalement aux exportations des engrais (+48,2%), des importations des céréales (+60,2%), de l’ammoniac (+14,3%) et du soufre (+18,2%).

Mohammedia : -14,1%

Avec un volume de 2,3 MT, l’activité de ce port a connu une baisse de 14,1% par rapport au premier semestre de l’année 2019. Cette variation est due principalement au recul du trafic du gasoil (-25,2%).

Les ports de Safi : +21,5%

Ce port a atteint un volume d’environ 4 MT, soit une hausse de 21,5% par rapport à la même période de l’année 2019, imputable notamment au fort rebond des importations du charbon (+308,3%), des céréales (52,2%) et des exportations des phosphates (+82,2%) et du gypse (+20,8%).

Agadir :+16,6%

Avec un volume de 3,2 millions de tonnes, l’activité de ce port, à fin juin de l’année 2020, a connu une hausse de 16,6%, due essentiellement à la progression des importations des céréales (+69,2%), des aliments de bétail (+20,3%) et des exportations du clinker (+27,6%). Par contre le trafic des conteneurs et des agrumes–primeurs ont connu des baisses respectives de 4% et 25,9%

Nador : +7,1%

Avec un volume d’environ 1,7 millions de tonnes enregistré à fin juin 2020, l’activité de ce port a connu une hausse de 7,1%, induite particulièrement par la progression des importations des céréales (+250%) et du charbon & coke (+19,6%). Les exportations de la barytine ont enregistré une baisse de 60,8%.

Laayoune : -3,4%

Avec 870.000 de tonnes ayant transité par le port de Laayoune à fin juin de l’année 2020, le trafic de ce port a enregistré une baisse de 3,4% par rapport à la même période de l’année 2019, due notamment au recul du trafic du sable (-17,2%), des hydrocarbures (-16,7%) et du clinker (-66,2%). Les exportations des hydrocarbures ont, par contre, affiché une hausse de 12,9% (511.321 tonnes).

CONTENEURS

3

L’activité des conteneurs dans les ports relevant de l’ANP s’est chiffrée à 624.373 EVP durant le premier semestre de l’année 2020, soit une baisse de 5,2%.

En tonnage, cette activité a marqué aussi une baisse 5,6% avec un volume de 6,1 millions de tonnes.

Par nature de flux , les évolutions enregistrées se présentent comme suit :

Les exportations ont enregistré une baisse de 2,4% avec un volume de 269.327 EVP.

Les conteneurs vides à l’export ont affiché un volume de 169.654 EVP (-4,5%), représentant ainsi 63% du trafic global des conteneurs à l’export;

Les importations ont atteint 256.820 EVP, en baisse de 8,6% par rapport au premier semestre de l’année 2019;

L’activité cabotage a connu une baisse de 3,4%, en se chiffrant à 98.227 EVP.

CEREALES

4

Au terme du premier semestre de l’année 2020, les importations des céréales se sont chiffrées à 5,48 millions de tonnes, marquant ainsi une forte progression de 55,1% par rapport à la même période de l’année précédente.

L’analyse de la répartition de ce trafic par port fait ressortir ce qui suit :

Une forte concentration de cette activité au port de Casablanca avec 3,07 millions de tonnes, représentant environ 56% du trafic global des céréales ;

Une hausse globale des importations en cette denrée dans l’ensemble des ports : Jorf lasfar (+60,2%), Casablanca (+42,3%), Agadir (+69,2%) et Nador (+250%).

PHOSPHATES & DERIVES

5

Le trafic des phosphates et dérivés a atteint à fin juin 2020, un volume d’environ 18,05 millions de tonnes, enregistrant une hausse de 14,4%.

Cette variation à la hausse est due principalement à l’augmentation des exportations des engrais (+45,2%), du phosphate (+6,5%) et des importations du soufre (+11,7%), de l’ammoniac (+14,3%), et de l’acide sulfurique(+8,4%).

HYDROCARBURES

6

A fin juin 2020, le trafic global des hydrocarbures a atteint environ 4,7 millions de tonnes, marquant ainsi une baisse de 10% par rapport à la même période de l’année écoulée.

Cette variation s’explique par le recul de cette activité aux port de Mohammedia (- 13%), Jorf Lasfar (-6,8%), Nador(-17%), Laayoune (-16,7%) et Agadir (-5,2%).

PASSAGERS & CROISIERES

Depuis l’avènement de la pandémie COVID-19, l’accès aux ports gérés par l’ANP est suspendu pour tous les navires de plaisance, de croisière et de passagers.

A cet égard, il convient de noter que le trafic des deux activités passagers et croisiéristes, enregistré à fin juin 2020, concerne la période allant du premier Janvier 2020 au 12 Mars 2020.

Passagers :

7

A fin juin de l’année 2020, le trafic des passagers ayant transité par les ports relevant de l’Agence a atteint 252.548 passagers, affichant une forte baisse de 67,7% par rapport à la même période de l’année 2019.

Les ports de Tanger-Ville et de Nador ont assuré le transit de 97% du trafic global des passagers.

Ces deux ports ont enregistré les flux suivants :

  • Tanger-Ville : 185.094 passagers (-70,1%) ;
  • Nador : 59.908 passagers (-57,9%).

Croisieres :

8

L’activité des croisières a marqué, à fin juin 2020, une forte baisse de 72,8%, avec un total de 29.570 croisiéristes, contre 108.586 croisiéristes en 2019.

La répartition de ce trafic par port se présente comme suit:

  • Tanger ville : 8.968 croisiéristes, soit -53,5% ;
  • Casablanca : 650 croisiéristes, soit -98% ;
  • Agadir : 19.952 croisiéristes, soit -64,8%.

TIR

Au terme du premier semestre de l’année 2020, le trafic TIR a atteint un volume de 9.252 unités, enregistrant ainsi une hausse de 19,4% par rapport à fin juin de l’année 2019. Le port de Nador a assuré, à lui seul,9.213 unités, représentant 99,5% du trafic global TIR.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir