Les MRE attendent que le gouvernement prenne une décision sur leur retour

Portuaire
Typography

Les Marocains résidant à l'étranger (MRE) sont fatigués d'attendre une décision claire du gouvernement marocain concernant l'opération Marhaba qui les accueille, et qui débute normalement en juin, comme les années précédentes, sauf l'année dernière où elle a été annulée en raison de la propagation du coronavirus.

Le gouvernement n'a pas encore pris de décision concernant l'opération, car les négociations avec les autorités sur le passeport sanitaire ou le protocole sanitaire auquel les voyageurs seront soumis ne sont pas encore terminées.

Par ailleurs, la date officielle de l'ouverture des frontières du Maroc avec plusieurs pays, avec lesquels les vols ont été suspendus, n'est pas encore déterminée.

L'accueil des MRE fait l'objet de la réunion mensuelle de la Chambre des représentants, qui se tiendra le 22 juin, selon un communiqué publié par la Chambre, et dans lequel elle a déterminé la date de la séance de questions au chef du gouvernement sur la politique générale dans le domaine de "l'accueil et l'accompagnement des MRE durant les conditions exceptionnelles imposées par le coronavirus".

L'agence de presse espagnole Efe avait révélé que le gouvernement marocain a entamé les préparatifs de l'opération "Marhaba 2021", précisant que la direction de la marine marocaine a demandé aux entreprises du secteur maritime des deux côtés de Gibraltar, de présenter le plan de leur flotte, dans le cadre des préparatifs de cette opération, selon un document dont l'agence a reçu une copie.

Pour sa part, Nezha Louafi, la ministre déléguée auprès du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des MRE, a déclaré lors d'une réunion de la Chambre des conseillers il y a quelques semaines, que le Maroc est prêt pour l'opération Marhaba 2021, mais l'instabilité de la situation épidémiologique dans les différents pays hôtes constitue un obstacle. Elle a évoqué la possibilité d'organiser une opération exceptionnelle, sans donner plus de détails.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.