Les chercheurs de l’ISEM parviennent à établir l’Atlas de la cartographie des potentialités nationales en énergie marine renouvelable à partir des données satellites

Science
Typography

Une première étude nationale vient d’être publiée et intitulée « Ressources éoliennes offshores au Royaume du Maroc : évaluation de la variabilité saisonnière potentielle basée sur des données satellitaires »

Cette étude publiée par les professeurs chercheurs de l’ISEM sur le « Journal Of Marine Science And Engineering » fournit une première estimation du potentiel éolien offshore le long du plateau atlantique marocain à partir de données issues de la télédétection. Une connaissance approfondie des caractéristiques du potentiel éolien permet d'évaluer le projet éolien offshore.

Sur la base des données satellitaires journalières cohérentes extraites à partir du Scatterometer ASCAT (Advanced Scatterometer) couvrant la période de 2008 à 2017, les caractéristiques du vent saisonnier ont été analysées statistiquement à l'aide des fonctions de distribution climatologique de Weibull et une évaluation des ressources potentielles d'énergie éolienne côtière marocaine a été analysée qualitativement à travers une gamme de sites susceptibles de convenir à une éventuelle exploitation.

De plus, un Atlas de densité de puissance éolienne (WPD) à une hauteur de 80 m a été fourni pour l'ensemble de la côte marocaine.

Un examen des conditions bathymétriques de la zone d'étude a été réalisé dans la mesure où elles font partie des principaux facteurs à examiner avec le potentiel éolien lors de la planification des projets éoliens offshores.

Les résultats ont été présentés en fonction de l'intensité moyenne du vent et de la direction dominante. La densité de la puissance éolienne a également été indiquée à une échelle de temps mensuelle, saisonnière et interannuelle. L'analyse a indiqué que le régime éolien côtier de la zone sud du Maroc a le plus grand potentiel énergétique, avec une densité de puissance moyenne pouvant atteindre à certains endroits une valeur d'environ 450 W / m2 à des hauteurs de 10 m et 80 m au-dessus du niveau de la mer (a.s.l) (hauteur du moyeu d'éolienne) plus particulièrement dans le sud du pays.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir