Carburant maritime : CMA CGM s'engage dans le biométhane

Science
Typography

En annonçant son implication dans la production de biométhane, le Groupe CMA CGM fait un pas de plus vers la neutralité carbone de sa consommation de carburant maritime.

Après s'être engagé dans le gaz naturel liquéfié (GNL), Rodolphe Saade, PDG de CMA CGM, va encore plus loin dans sa politique de neutralité carbone. Aux Nations Unies, le 8 avril dernier, il a annoncé sa volonté de soutenir la production de biométhane.

Lors d'un échange préparatoire à la Cop26, il a exprimé son souhait d'utiliser un volume de 12 000 tonnes de ce biocarburant maritime sur le marché intra-européen. Pour le groupe, ce carburant naturel correspond à la consommation de deux navires de 1.400 EVP alimentés au GNL.

Ces porte-conteneurs seront affectés au service Balt3 en Europe du Nord, reliant le port de Saint-Pétersbourg (Russie) à Rotterdam. Selon Rodolphe Saade, avec cette énergie non fossile, CMA CGM franchit "une nouvelle étape vers l'objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050".

67% de réduction des gaz à effet de serre

Il ajoute que "le biométhane est compatible avec les navires fonctionnant au GNL". La solution de ce nouveau carburant marin, combinée à la technologie "dual fuel" des moteurs à gaz des navires du groupe français, permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 67%.

Ce nouveau type de carburant marin est issu des déchets organiques et des résidus végétaux des exploitations agricoles européennes et valorisé par des unités de méthanisation.

Le groupe destine sa solution innovante à ses clients, estimant qu'ils pourront opter pour un carburant vert qui leur permettra de réduire davantage les émissions de CO2 des navires. En soutenant la filière de production de biométhane, CMA CGM souhaite accélérer son engagement dans la transition énergétique du transport maritime.

Le Groupe est déterminé à développer davantage cette filière en investissant dans des unités de production de biométhane pour l'utiliser comme carburant marin. CMA CGM a annoncé qu'elle a déjà réduit ses émissions globales de 6% en 2019 et de 4% en 2020. Au total, depuis 2008, elle estime les avoir réduites de 49% par conteneur transporté par kilomètre.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.