Quelle place pour le Maritime dans le nouveau Gouvernement BENKIRANE II ?

Edito
Typography

A nouvelle majorité, nouvelle architecture ministérielle mais surtout nouveau programme gouvernemental. La recomposition du gouvernement BENKIRANE I, est l’aveu de l’échec d’une politique de l’approximation menée jusque là dans la gestion de la chose publique.

Aujourd’hui, au-delà des simples déclarations d’intention, le Maritime a besoin d’une vraie politique publique cohérente et qui puisse être mise en œuvre très rapidement. L’éclatement de l’administration maritime entre plusieurs départements constitue le principal point de faiblesse de la gouvernance du secteur.

Après les faillites en cascade qu’ont connues les grands opérateurs publics et privés du secteur  maritime et le rôle de spectateur joué par le gouvernement BENKIRANE qui a laissé perplexe plus d’un dans un secteur qui se croyait jusque là stratégique, la pilule a été plutôt amère à avaler et l’addition plutôt salée en termes d’emplois et de chiffre d’affaires perdus.

Le prochain Gouvernement BENKIRANE II, devra refléter au niveau de son organisation et non plus seulement de son ambition, l’avènement de cette nouvelle politique maritime qui devra être plus portée par des actes que par des paroles.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet