Mme Nadia LARAKI : « Le guichet unique PORTNET une valeur ajoutée certaine pour le commerce extérieur »

Portuaire
Typography

En marge de la tenue de la 5éme Edition de la conférence et l’exposition internationale sur les guichets uniques à Marrakech, Mme Nadia LARAKI Directric de l’ANP et Présidente de PORTNET S.A a accordé à MaritimeNews un entretien sur le sujet.

MaritimeNews : Le guichet unique PORTNET a généré pour les operateurs du commerce extérieur des économies importantes en ressources, comment ses nouvelles ressources pourront être exploitées?  Pour quelle utilité ?

Mme Nadia LARAKI : Ce qui est sûr, c’est que le guichet unique est un outil  qui permet de faciliter le commerce à l’international et permet de changer la façon de faire.

Il permet de réduire les coûts, mais pas les ressources humaines. Les ressources humaines dont on a besoin aujourd’hui, sont peut être différentes des ressources humaines dont on avait besoin avant.

Auparavant, on avait besoin du coursier qui allait au port pour déposer les documents. Aujourd’hui, on a peut être besoin de déclarants qui vont être derrières leurs ordinateurs pour faire les opérations d’import et export.

Ce qui est certain, c’est que le guichet unique est non seulement facilitateur, mais permet des gains considérables en termes de temps et d’argents pour l’opérateur et pour l’entreprise. Je crois qu’il faut simplement requalifier les gens.

En termes financier, quand vous améliorez la compétitivité de l’entreprise, celle-ci va vendre son produit moins cher qu’avant parce qu’elle va gagner en termes de coûts sur la chaîne logistique. Prenons l’exemple le cas des transitaires, qui étaient obligés de s’installer autour des ports pace que c’est plus facile pour eux de se déplacer. Aujourd’hui, ils peuvent s’installer ailleurs, la ou le coût du foncier est moins cher, c’est devenu possible grâce au guichet unique, Il suffit juste d’être connecté.

MaritimeNews : En quoi le guichet unique symbolise le principe du commerce sans discrimination (ou égalité de traitement pour les autres) prôné par l’OMC ?

Mme Nadia LARAKI : Parce ce qu’on ne sait pas qui est ce qui  importe ? Et qui est ce qui exporte ? Que vous soyez une femme ou un homme, peu importe, il n’y a pas de discriminations.  Vous faites votre opération sur un ordinateur en bonne intelligence dans le virtuel sans que vous ne subissiez de discriminations.

Cela nous permet de gagner en transparence et donc toutes les formes de discriminations possibles du fait du relationnel, du genre ou du favoritisme vont disparaître. Parce que votre dossier, c’est le même qui est déposé et qui circule sur un réseau virtuel. Si votre dossier n’est pas complet,  il va être traité comme un dossier pas complet, sans favoritisme de la part de telle ou telle administration.

MaritimeNews : Est-ce que de nouvelles réglementations vont être introduites pour accompagner la mise en œuvre du guichet unique?

N.L:Je pense que notre pays dispose de l’arsenal juridique suffisant pour l’implémentation des guichets uniques et que tout ce qui est virtuel ou électronique a déjà ses lois. La signature électronique a été introduite par une loi, et aujourd’hui nous la respectons. Cette loi sécurise celui qui appose cette signature parce que vous ne le faites pas avec votre stylo et elle met l’organisme qui sécurise au centre de cette législation pour protéger vos biens.

Nous avons justement signé un partenariat avec Barid Al Maghrib, le premier jour de la conférence sur la signature électronique au niveau de PORTNET pour la certification des signatures. Nous sommes en cours de passer à la signature électronique et au paiement électronique pour la chaîne du commerce extérieur.

MN: Quelle opinion pouvez-vous donner sur le degré de satisfaction des commissionnaires et des transitaires aujourd’hui ? Quelles sont leurs ambitions aujourd’hui compte tenu des retombées fécondes du guichet unique?   

N.L: Je crois que vous aviez entendu durant le jour l’ouverture de la conférence quelques appréhensions, aujourd’hui, comme vous l’aurez constaté les professionnels eux-mêmes disent que PORTNET leur a apporté une grande valeur ajoutée et que bien au contraire ça leur permet de repositionner leur mission sur de nouvelles activités.

You might like also

Colloque International : « Développer des réseaux de transport intermodal durables : un défi pour la logistique »
Dans le cadre des relations de coopération entre l’ANP et « Escola Europea Intermodal Transport », les deux parties co-organisent le Mercredi 04 Décembre 2019 à Casablanca sous l’égide du Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau un colloque international sur le thème : « Développer …
6 Days ago
Marsa Maroc: le chiffre d'affaires consolidé en hausse de 7% à fin septembre
Le chiffre d'affaires consolidé de Marsa Maroc s'est établi, au 30 septembre 2019, à 2,176 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 7% par rapport à celui réalisé à fin septembre 2018. …
10 Days ago
Pas d'image disponible
18 Days ago
Le port de Casablanca attire de nouveaux trafics
La société Emmerson Plc, spécialisée dans l’exploitation du gisement de potasse à Khemisset, vient d’annoncer le choix du port de Casablanca pour ses opérations logistiques. …
18 Days ago
Recevez notre newsletter