17
Ven, Aoû
29 New Articles
900x170 Corridors

Le Port d’Algesiras devient un goulot d’étranglement pour les exportations marocaines

Portuaire
Typography

Plus de 30 heures d’attente au poste d’inspection aux frontières du port d’Algésiras, c’est le nouveau triste record, qu’ont à subir les exportations marocaines lors de leur traversée du Detroit.

Ainsi, même si les autorités espagnoles, ont été alertées depuis plusieurs semaines sur la gravité de la situation, par l’association des freight forwarders et transitaires ATEIA-OLTRA de la baie d’Algésiras aucune action concrète n’a été entreprise pour remédier à cette situation.

Pour les professionnels du secteur du Transport et de la Logistique de la région, c’est le manque des effectifs et la mauvaise gestion des services de contrôle qui sont à l’origine de cette situation qui devient chaotique.

En tout cas, ce sont les exportations marocaines des fruits et légumes qui pâtissent le plus de cette situation, cette marchandise qui est rapidement périssable ne doit souffrir en principe aucun retard au risque de perdre de sa fraîcheur.

Beaucoup se demandent, est ce que le port d’Algésiras continuera à être la principale porte d’entrée des produits marocains en Europe, ou alors d’autres alternatives devront être étudiées.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir