Le Maroc affrète deux ferries auprès de la compagnie estonienne Tallink

Croisière
Typography

L'autorité portuaire marocaine Tanger Med a signé un accord à court terme avec le groupe estonien Tallink pour affréter deux de ses navires afin de relier le Maroc à l'Italie et à la France pour la période juillet-septembre.

Le Victoria I de Tallink a déjà quitté la capitale estonienne Tallinn le 28 juin, tandis que l'autre navire, le Romantika, doit partir le 5 juillet. Les deux navires ont été affrétés pour 100 jours, dans le cadre de l'opération Marhaba du Maroc. Pendant la période convenue, l'équipage technique de Tallink assurera l'exploitation des navires.

La compagnie maritime estonienne a déjà une expérience de la Méditerranée, puisqu'elle a l'habitude d'envoyer ses navires dans la région pour des affrètements de courte durée afin d'aider divers opérateurs régionaux.

"Nous sommes heureux d'avoir réussi à obtenir un autre contrat d'affrètement pour nos navires cette année et ils n'ont pas à attendre dans le port que les restrictions de voyage s'atténuent et que les voyages reprennent", a déclaré Paavo Nogene, PDG du groupe Tallink. "Même si l'affrètement est à court terme pour 100 jours, c'est du travail pour le navire et notre équipage pendant 100 jours."

Le PDG a ajouté que l'équipage a un bon niveau de connaissance" de la Méditerranée, citant leur précédente expérience de navigation dans la région.

Chaque année, le Maroc facilite le retour de millions de Marocains résidant à l'étranger (MRE) dans le cadre de l'opération Marhaba. Contrairement à la plupart des années, cette année, la route la plus fréquentée de l'initiative, qui relie le Maroc au port espagnol d'Algaciers, ne sera pas desservie. En raison de la prise de bec diplomatique entre Rabat et Madrid, le Maroc a exploré des itinéraires de voyage alternatifs.

Outre les routes reliant le Maroc à Sète en France et à Gênes en Italie, Rabat envisage d'ouvrir une nouvelle route reliant Tanger à Portimao au Portugal.

C'est la première fois en 34 ans que le Maroc exclut les ports espagnols de l'opération Marhaba. À son point le plus étroit, la traversée entre les deux pays ne mesure que neuf miles.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.