Démarrage des opérations de forage au large des côtes Marocaines

Industrie
Typography

L’Office National des Hydrocarbures et des Mines « ONHYM »  et   son partenaire  CAIRN  ENERGY Plc ( à travers sa filiale de  CAPRICORN  Exploration and Development Cie  Ltd) ont le plaisir d’annoncer    le démarrage  des opérations de forage au large des côtes marocaines  ainsi que l’entrée de CAIRN  dans le partenariat ONHYM KOSMOS Energy  portant sur les permis de Cap Boujdour Offshore.

CAIRN (à travers sa filiale CAPRICORN opérateur du projet), SAN LEON, SERICA ET LONGREACH, partenaires de  l’Office National des Hydrocarbures et des Mines annoncent le démarrage du puits d’exploration FD1 situé dans l’offshore marocain entre AGADIR et Sidi Ifni. Le forage sera réalisé par le Cajun Express, un appareil de forage semi-submersible de cinquième génération.

Le puits d’exploration FD 1 est situé à 93 Km des côtes marocaines dans le bloc Foum Drâa. La durée des opérations est estimée à 60 jours.

Ce genre de prospect n’a jamais été testé auparavant au Maroc.

Ce puits est le premier forage de la série de puits d’exploration planifiée. Une fois le forage du puits FD 1 terminé, l’appareil de forage sera transféré  à Cap Juby pour le forage d’un autre puits d’exploration.

Par ailleurs, l’ONHYM, KOSMOS ENERGY et CAIRN à travers sa filiale CAPRICORN annoncent l’acquisition par cette dernière de 20%  de part d’intérêt dans les permis d’exploration pétrolière dits CAP BOUJDOUR OFFSHORE sis au large des côtes des provinces du sud.

Suite aux efforts intenses de promotion de l’ONHYM et à l’arrivée de nombreuses sociétés pétrolières internationales, les travaux d’exploration ont connu un accroissement ces dernières années. Ainsi l’année 2013 connaîtra une augmentation des forages : 11 puits seront forés avant la fin de l’année dont 3 ont déjà démarré, celui de Foum Draa au large d’Agadir, dans le Gharb et incessamment sur Sidi Mokhtar dans le bassin d’Essaouira.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir