Epilogue : Rabbah capitule

Croisière
Typography

On croyait qu’un sursaut d’honneur était encore possible et qu’une lueur d’espoir pouvait encore pointer à l’horizon, mais qu’attendre d’un figurant qui n’est jamais monter sur scène.

Cette journée du mardi 30 septembre vient de signer d’une triste fin, la capitulation publique de nos décideurs maritimes.

Alors, que tout le monde s’attendait à ce que le résultat final de l’AMI 2 soit enfin rendu public, ainsi que le retrait des autorisations provisoires délivrées par les autorités maritimes marocaines et qui arrivaient à échéance ce jour à minuit, c’est plus tôt l’inverse qui s’est produit.

Le Ministre Rabbah a préféré capituler et avec lui l’Etat Marocain et d’une bien triste manière. Ainsi, aucune annonce n’a été faite sur l’AMI ce qui préfigure que celle-ci a été une nouvelle fois infructueuse, de même, l’ensemble des autorisations provisoires ont été reconduites et cela jusqu’à la fin de l’année. Un provisoire qui dure depuis bientôt de cela 3 ans.

Il y a deux semaines, les autorités espagnoles avaient interdit le navire Queen Nifertiti de la compagnie Intershipping d’accoster au port d’Algesiras au motif que son autorisation était échue de quelques heures, disposant de sa propre flotte marchande l’Espagne n’avait rien à craindre, au contraire du Maroc qui se retrouve aujourd’hui obligé de concéder chaque jour un peu plus de sa souveraineté maritime.

Recevez notre newsletter