Salon Halieutis: Un rendez-vous périodique pour stimuler le processus de développement qualitatif du secteur de la pêche maritime

Pêche
Typography

Agadir  -   Le Salon international Halieutis, dont la 4ème édition a été clôturée dimanche dernier, est devenu un rendez-vous périodique pour stimuler le processus du développement qualificatif que connait, ces dernières années, le secteur de la pêche maritime au Maroc, un pilier du tissu économique marocain.

 Les richesses halieutiques dont regorgent les côtes marocaines étaient exploitées de manière peu efficiente avant l’adoption de la stratégie «Halieutis 2020» en 2009 qui a révolutionné le secteur de la pêche maritime.

Cette stratégie s’inscrit dans le cadre d’un processus global de modernisation et de développement de tous les secteurs formant le tissu économique national, s’appuyant sur plusieurs plans tel que le «Plan Maroc vert» qui a imprimé au secteur agricole une dynamique d'évolution harmonieuse, équilibrée et évolutive.

Grâce à cette stratégie, le PIB du secteur de la pêche se situe à 15 milliards de dirhams qui correspond à 82% de l’objectif fixé pour 2020, soit 18,3 milliards de dirhams.

Grâce à cette stratégie également, les plans d’aménagement des pêcheries ont été réalisés à 95%, contre 5% avant 2009, ce qui témoigne de son fort apport au développement du secteur.

L’analyse du bilan d’étape de cette stratégie révèle aussi que la production halieutique nationale a fait un grand bond en avant en passant de 950.000 tonnes en 2011 à 1,46 million de tonnes en 2016, en affichant une croissance annuelle de 4% sur la période 2010-2016.

Cette production représente 88% de l’objectif fixé par Halieutis en 2020, à savoir 1,66 million de tonnes.

Les revenus générés par cette production ont atteint 11,5 milliards de dirhams en 2016, ce qui correspond à une croissance annuelle de 10% sur la période 2010-2016.

En ce qui concerne les chiffres à l’export, le volume des exportations s’est situé à 642.000 tonnes en 2015, ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de 5% sur la période 2010-2015.

Ces exportations ont généré 19,4 milliards de dirhams en 2015, ce qui représente quasiment la moitié (48%) des exportations des produits agroalimentaires.

Par ailleurs, et à l’instar du "Plan Maroc Vert", cette stratégie a été saluée par plusieurs pays et organisations internationales dont l’Organisation de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) qui a annoncé sa volonté de continuer à développer sa coopération avec le Maroc notamment pour la mise en œuvre du plan Halieutis.

Aussi, la 4ème édition de ce Salon, placée sous le signe de la durabilité, a été marquée par une forte dimension africaine. Ce rendez-vous constitue désormais l’un des plus grands rassemblements africains des professionnels des secteurs de la pêche et de l’aquaculture.

Cette édition a été marquée également par la signature de plusieurs conventions de partenariat portant sur la promotion et le développement de l’aquaculture, la coopération internationale et nationale en matière d’infrastructures, et d’hygiène et de sécurité alimentaire.

 

 
 

You might like also

La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer
La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits …
7 Days ago
Pêche côtière et artisanale : hausse de 9% des débarquements à fin juillet
Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 724.350 tonnes (T) au titre des sept premiers mois de cette année, en croissance de 9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office national des pêches (ONP). …
26 Days ago
13éme Session du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture à Agadir
L’ANDA poursuit sa mission d’accompagnement des projets aquacoles et d’appui aux investisseurs pour la concrétisation de leurs projets. …
37 Days ago
Gabon, Mort mystérieuse de poissons à Lambaréné : le gouvernement aphone, les populations dans la psychose
Libreville, 22 Juillet (AGP) – Alors que la mort subite de poissons dans les eaux de Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), cristallise l’attention depuis plusieurs jours, les populations déplorent le lourd silence des gouvernants dans ce dossier. Il s’agit pourtant d’un problème de santé publique, tout sauf banal.
59 Days ago
Recevez notre newsletter