Où sont nos navires de commerce ?

Science
Typography

A- Objet de la leçon.

Avant toute chose, je tiens à préciser que le présent travail est parfait ; rien que ça.

Et il n’y a que moi pour faire cet excellent article ; rien que cela.

Je passe au vif du sujet : Il s’agit d’enseigner l’apprentissage du suivi de notre flotte.

J’explique comment poser la bonne question et je livre le modèle à appliquer pour y répondre correctement.

Voici donc la question "Où sont nos navires de commerce ?"

B- Les Clés de la réponse

La réponse doit se décliner comme suit :

En tout premier lieu, il faut établir le relevé structuré de la flotte ; ensuite il faut identifier les zones maritimes fréquentées ; et enfin il faut retracer la ligne de vie de chaque navire. Cette dernière permet, entre autres indicateurs, de connaître l’âge moyen de la flotte.

C- État de la flotte

Au 30 avril 2021, la marine marchande se compose de 15 unités globalisant 132 637 tonneaux de jauge brute.[1]

Ces quinze navires se subdivisent en :

Trois tankers caboteurs, ANFA (Petrocab), TINGIS (Petrocab), BALEA (Sertego).[2]

Six ferries, LE RIF/MOROCCO SUN (Detroit World Logistic), BISSAT/DETROIT JET (Maroc Leasing), BORAQ (Inter Shipping), TANGER EXPRESS (FRS), MOROCCO STAR (Africa Morocco Link), MED STAR (Inter Shipping).

Sept porte conteneurs, OUED ZIZ (Comanav), CIELO DI RABAT (D'amico Dry), PHILIPPE A / CASABLANCA A (Arkas), CMA CGM TANGER (Comanav), CMA CGM AGADIR (Comanav), X-PRESS SOUSSE (Casuarina Shipping).

Screenshot 2021 05 04 09 46 02 151

D- Zone d’influence

L’espace couvert par notre flotte trouve son équilibre autour du Détroit de Gibraltar ; périodiquement, deux navires touchent la Méditerranée orientale.

Cela dit, voici de manière précise les secteurs fréquentés.

BISSAT/DETROIT JET (2010) est en relâche à Tanger depuis février 2021.

Le catamaran BORAQ (2010) est immobilisé à Algesiras depuis septembre 2019.

Le Ropax MED STAR (2017) est en cale sèche à Gibraltar le 29 avril 2021.

OUED ZIZ (1998) est mis sur la connexion Malte/Agadir.

CIELO DI RABAT (2012) en service sur le segment côtier Casablanca/Tanger Med.

PHILIPPE A / CASABLANCA A (2017) est accessoirement sur l’axe Casablanca/Evyap.

CMA CGM TANGER (2018) fait la navette entre Skikda et Annaba.

CMA CGM AGADIR (2019) est placé en soutien au trafic Algesiras/Gemlik.

X-PRESS SOUSSE (2019) est positionné sur la ligne Algesiras/Lisbonne via Tanger Med.

Le tanker ANFA (2004) assure la relation Agadir/Jorf Lasfar et TINGIS (2010) celle basée à Laayoune ; BALEA (2015) circule dans les parages de Tanger Med.

LE RIF/MOROCCO SUN (2002), TANGER EXPRESS (2011) et MOROCCO STAR (2016) desservent les rotations Tanger Med/Algesiras.

E- Destins en mouvements

OUED ZIZ [1998− … ]

Porte-conteneurs construit en Espagne (Valence) en 1998, sister-ship de OUED EDDAHAB. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 6 580 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse de 15,5 nœuds. Son tirant d’eau vaut 7,7 m ; il mesure 114,10 m de long pour 20 m de large. Il a une capacité de 7 600 tonnes de port en lourd, une jauge brute de 5 638 tonneaux et une jauge nette de 2 540 tonneaux. Il peut charger 506 evp dont 75 reefers. À son lancement en 1998, il est marocain OUED ZIZ propriété de la Compagnie Marocaine de Navigation (Comanav). Il est affecté aux liaisons Maroc-Europe de l’Ouest. Il effectue des rotations selon le cycle Anvers, Le Havre, Casablanca. En 2002, il commence à toucher Bordeaux (Bassens). En 2003, OUED ZIZ est déployé sur la relation Europe du nord-Maroc, avec escales à Rotterdam, Dunkerque, Rouen, Casablanca et retour à Rotterdam. Le groupe Cma Cgm prend le contrôle de la Comanav en mai 2007 pour la somme de 2,2 milliards de dirhams. Comme il préfère s’en tenir à son métier de base, il conçoit l’idée de saucissonner la structure en amont. Il s’attribue donc le pôle « fret » et décide de se dessaisir du pôle « passagers » en le proposant à l’armateur espagnol Baleària, qui se désistera finalement en transférant cette offre à la Comarit. En 2011, la Comanav, c'est-à-dire Cma Cgm place OUED ZIZ sur le service Tanger Shuttle qui met en relation Lisbonne, Leixoes, Vigo, Tanger-Med, Casablanca, Agadir Tanger-Med et Lisbonne à nouveau. En 2013, il est affecté au cabotage entre les ports algériens Annaba, Skikda et Marsaxlokk (Malte). Parfois, il dessert la ligne Ghazaouet (Algérie)-La Spezia (Italie). Disons un mot sur le nom du navire : Oued Ziz est un fleuve marocain qui prend sa source au cœur du Haut Atlas oriental, au pied du Jbel Aderdouz (3 057 m) ; il s'écoule pendant 280 km en creusant son cours dans les roches, traverse l'immense palmeraie de Tafilalet et disparaît dans les sables du Sahara vers Taouz. La vallée du Ziz est une voie historique de pénétration vers le Tafilalet.

LE RIF/MOROCCO SUN [2002 − … ]

Navire roulier et à passagers construit à Belfast (Royaume Uni) en 1980. Deux hélices, puissance 15 784 cv, vitesse 18,5 nds, tirant d’eau 4,20 m ; longueur 129,44 m, largeur 21,62 m, 1 895 tpl, 6 630 tjb, jauge nette 2 675 tx, 974 passagers, 309 voitures ou 62 camions. Il est mis en service le 4 juin 1976 sous pavillon britannique avec pour noms GALLOWAY PRINCESS (1980) et STENA GALLOWAY (1991). Il dessert les relations Ecosse-Irlande. En 2002, vu les nouvelles normes de sécurité, on l’équipe de stabilisteurs. La jauge brute passe à 12 175 tx. En 2002, il devient marocain LE RIF, propriété de la Compagnie International Maritime Transport Corporation (Imtc), placé sur la ligne Algésiras – Tanger. Pour des raisons financières, il est désarmé en mai 2013 au port de Tanger. En 2016, sur ordre du tribunal de commerce, il est vendu aux enchères à la compagnie Detroit World Logistic Maritime propriété de l’homme d’Affaires Hakim Rahmouni, pour un montant de 9 millions de dirhams ; l’idée de Detroit World consiste à remettre en service le ferry sur la ligne Tanger Med-Algésiras. Mais le budget prévisionnel initial pour la remise en état du navire (2,5 millions d’euros) s’avère insuffisant. Le 17/11/2016, LE RIF est pris en remorque par SEA DREAM à destination de La Spezia (Italie) où il arrive le 23/11/2016. En 2017, il est en chantier de rénovation à Naples. En 2019, il est affrété sur la ligne Tanger Med – Algésiras sous le nom MOROCCO SUN. Disons un mot sur le nom du navire : Le Rif est une chaîne de montagnes du nord du Maroc qui s’étend du détroit de Gibraltar au cap des Trois Fourches (250 km) ; Jbel Tidiquin (2 448 m) possède la plus haute altitude.

BISSAT / DETROIT JET [2010 − … ]

Catamaran de passagers construit à Fremantle (Australie) en 2000, sister‑ship du BORAQ. C’est un navire à grande vitesse (NGV). Muni de quatre hélices, il possède une puissance de 21 020 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse 42 nœuds ; le tirant d’eau vaut 2,85 m ; il mesure 75 m de long pour 17,5 m de large. Il a un port en lourd de 190 tonnes, une jauge brute de 2 889 tonneaux et une jauge nette de 680 tonneaux. Il possède une capacité de 647 passagers et peut transporter 70 voitures. Enfin, il est à double coque. Au lancement en 2000, il bat pavillon grec HIGHSPEED 2. Il assure, en mer Égée méridionale, la traversée rapide entre le port du Pirée et l’île de Mykonos. En 2010, il devient marocain BISSAT, propriété de la Compagnie Maritime Marocco Norvégienne (Comarit). Il entre en service sur la ligne Tanger-Tarifa. En août 2012, suite aux difficultés financières de Comarit, Maroc Leasing prend possession du navire et le renomme DETROIT JET pour le confier à Inter Shipping. Il est placé sur la ligne Tanger-Tarifa. Cependant, en août 2015, à Tarifa, il entre en collision et fait couler ATLANTIDA, bateau d'observation des baleines. Après réparation à Cadix (Espagne), il reprend la liaison Tanger-Tarifa. Disons un mot sur le nom du navire : Bissat est un mot arabe qui veut dire « tapis ». Détroit Jet : mot composé d’un premier terme évoquant le Détroit de Gibraltar et le second d’origine anglaise correspond à la violente émission des gaz sortant d’un réacteur d’avion.

BORAQ [2010 − … ]

Catamaran à passagers construit à Fremantle (Australie) en 2000, sister‑ship du BISSAT. C’est un navire à grande vitesse (NGV). Muni de quatre hélices, il possède une puissance de 21 020 cv, vitesse 42 nœuds ; tirant d’eau 2,85 m ; longueur 72 m ; largeur 17,5 m ; il a un port en lourd de 190 tonnes, une jauge brute de 2 377 tonneaux et une jauge nette de 878 tonneaux. Il possède une capacité de 660 passagers et peut transporter 70 voitures. Enfin, il est à double coque. Au lancement en 2010, il est grec HIGHSPEED 3 et assure, en mer Égée méridionale, la traversée rapide vers les Cyclades. En 2010, il devient marocain BORAQ, propriété de la Compagnie Maritime Marocco Norvégienne (Comarit) qui a déboursé 11 millions de dollars pour son acquisition. Il entre en service sur la ligne Tanger-Tarifa. En 2012, suite aux difficultés financières de la Comarit, il est immobilisé à Tanger. En avril 2016, le tribunal de commerce de Tanger le met aux enchères. L’armateur marocain Inter Shipping s’adjuge la vente pour 3,4 millions de dollars. Le 22 Mai 2016, le RESOLVE BLIZZARD prend en remorque le BORAQ à destination du dock flottant Cernaval situé dans la baie d’Algésiras (Espagne). Le contrôle et la réfection de la coque sont achevés le 27 juillet 2016. Mais, il demeure la problématique de la motorisation. En effet, en règle générale un fast ferry délaissé plus de six mois n’est plus opérationnel. Pour le remettre en état, il faut de lourdes réparations. Le BORAQ est donc dirigé vers Gibraltar où il est remotorisé. En mai 2017, il reprend les rotations sur la ligne Tanger-Tarifa. Disons un mot sur le nom du navire : Boraq (Bouraq) est un mot arabe qui signifie « éclair ».

TINGIS [2010 − … ]

Tanker construit en Turquie (Tuzla) en 2005. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 4 418 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse 14 nœuds ; le tirant d’eau vaut 6,65 m ; il mesure 111,6 m de long pour 16,9 m de large. Il a un port en lourd de 6 937 tonnes, une jauge brute de 4 471 tonneaux et une jauge nette de 2 240 tonneaux. Il dispose d’une double coque, de 13 réservoirs et 12 pompes à 100 m3/h. À son lancement en 2005, il est turc PLEVNE. En 2010, il passe sous pavillon marocain, propriété de la Société de Cabotage Pétrolier (Petrocab), sous le nom TINGIS. Il est affecté au cabotage ; il touche ainsi Mohammedia, Tanger et Laâyoune, Agadir et Tan Tan. En 2018, il est toujours en activité le long des côtes du Maroc, ainsi Nador et Tanger Med. Fondée en 1977, Petrocab est une Société de transport maritime des produits pétroliers desservant principalement les ports marocains, mais peut éventuellement effectuer des opérations vers l’Afrique ou l’Europe. Elle est constituée par le groupement Vivo Energy Maroc (Shell du Maroc), Libya Oil Maroc, Total Maroc, Société Nationale des Produits Pétroliers, Petrom (Pétrole du Maghreb), Winxo. Disons un mot sur le nom du navire : Tanger est une ville portuaire du Maroc. La cité est célèbre dans le monde entier pour sa position à l’entrée des grands carrefours maritimes de la planète. Les Phéniciens et les Carthaginois s’y installent. En 46 après J.-C, les Romains colonisent l’Afrique du Nord et délimitent la province de Maurétanie Tingitane, confiée à un procurateur résident à Tingis (actuelle Tanger) et à Volubilis, non loin de Meknès. La place devient ainsi la « Tingis » romaine, capitale de la Maurétanie Tingitane.

TANGER EXPRESS [2012 − … ]

Navire de passagers construit à Frederikshavn (Danemark) en 1996. Muni de deux hélices, il possède une puissance de 15 896 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse 19 nœuds ; le tirant d’eau vaut 4,9 m ; il mesure 136,4 m de long pour 24,2 m de large. Il a un port en lourd de 4 030 tonnes, une jauge brute de 14 221 tonneaux et une jauge nette de 4 266 tonneaux. Il dispose d’une capacité de 616 passagers, 344 voitures et 1 240 m de voies de garage. Au lancement, il est danois METTE MOLS. De 1996 à 1999, il assure la liaison danoise Ebeltoft – Odden ; puis, jusqu’en 2011, celle de Århus – Kalundborg. En 2011, il passe à Chypre, avec pour nom TANGER EXPRESS. En 2012, sous la même appellation TANGER EXPRESS, il est marocain, propriété de la Compagnie Tanger Jet Shipping. Il est placé sur la ligne Tanger Med – Algésiras. En 2018, il assure toujours le service sur cette relation. La Compagnie Tanger Jet Shipping est une filiale de FRS Ibéria, elle-même filiale de l’armement allemand FRS (Förde Reederi Seetouristik) de Flensburg. Disons un mot sur le nom du navire : Tanger est une ville portuaire du Maroc célèbre dans le monde entier pour sa position à l’entrée des grands carrefours maritimes de la planète.

CIELO DI RABAT [2015 − … ]

Porte-conteneurs construit en Allemagne (Lubeck-Siems) en 1997. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 15 640 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse 20 nœuds ; le tirant d’eau vaut 11,57 m ; il mesure 181,9 m de long pour 29,9 m de large. Il a un port en lourd de 30 188 tonnes, une jauge brute de 21 531 tonneaux et une jauge nette de 11 839 tonneaux. Sa capacité est de 2 061 evp dont 150 reefers de 40 pieds. Il dispose de trois grues de 40 tonnes chacune. Il bat d’abord pavillon allemand SANTA GIORGINA (1997). Ensuite, il passe au Libéria SANTA GIORGINA (2002), CANMAR PROMISE (2003). En 2005, il revient en Allemagne CANMAR PROMISE. Enfin, il repasse au Libéria CMA CGM LAGOS (2006), SANTA GIORGINA (2009). En 2015, il est marocain CIELO DI RABAT pour le compte de l’armement d'Amico Dry. De 2018 à 2021, il opère un service régulier de cabotage entre les ports d’Agadir, Casablanca et Tanger Med. Disons un mot sur le nom du navire : Rabat est une ville fondée en 1150 par le Sultan almohade Abd El Moumen, à proximité du site romain Chella. C’est un camp à la fois religieux et militaire, point de départ de ses expéditions en Espagne. Il comprend une citadelle « la kasba des Oudaïa » et d’immenses remparts. Par la suite, plusieurs Sultans complètent ces installations. En 1912, Rabat devient la capitale politique et administrative du Maroc.

BALEA [2016 − … ]

Tanker construit en Turquie (Yumurtalik) en 2016. Muni de deux hélices, il possède une puissance de 1 298 cv, ce qui lui permet de naviguer à une vitesse 10 nœuds ; le tirant d’eau vaut 2,9 m ; il mesure 45,5 m de long pour 9,7 m de large. Il a un port en lourd de 725 tonnes, une jauge brute de 493 tonneaux et une jauge nette de 149 tonneaux. Il est à double coque. Il dispose de huit pompes de 100 m3/h. Les réservoirs, au nombre de six, ont une capacité totale de 777 m3. Au lancement en 2016, il est marocain BALEA, propriété de la société Sertego. Le BALEA est affecté au port de Tanger Med. Son acquisition entre dans le cadre des exigences de la convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (Marpol). Il assure donc le transfert des déchets liquides chargés en hydrocarbures pour traitement et recyclage. Ces déchets sont d’abord collectés par barges ou par camions citernes.

MOROCCO STAR [2016 − … ]

Navire de passagers construit à Nakskov (Danemark) en 1980 ; du point de vue roulier, il ne transporte que des wagons de trains. Deux hélices, puissance de 25 440 cv ; vitesse 17 nds ; tirant d’eau 6 m ; longueur 152 m ; largeur 23,7 m ; 5 029 tpl, 10 607 tjb et 5 088 tx de jauge nette ; 2 000 passagers et 60 wagons ; quatre voies ferrées, totalisant 480 m. Au lancement, en 1980, il est baptisé PRINS JOACHIM, livré aux chemins de fer danois, avec pour port d'attache Korsør. De 1980 à 1997, il assure la liaison danoise Korsør – Nyborg. Puis, il demeure désarmé, pendant deux années, au port de Nakskov (Danemark). En l’an 2000, il est converti en car ferry, ce qui lui confère de nouvelles caractéristiques. Il est toujours muni de deux hélices, mais la puissance devient 29 502 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse de 20,5 nœuds ; le tirant d’eau vaut 6 m ; il mesure 152 m de long pour une largeur de 23,7 m. Il possède un port en lourd de 4 500 tonnes, une jauge brute de 16 071 tonneaux et une jauge nette de 4 821 tonneaux. Il peut transporter 1 400 passagers et 225 voitures ou 38 remorques. Il dispose d’un linéaire de 625 m de voies de garage. Après cette refonte, il couvre, de 2001 à 2009, la relation Gedser - Rostock. En 2012, toujours sous le nom PRINS JOACHIM, il devient allemand. Puis, il prend brièvement l’appellation PRINCE sous le pavillon de Chypre. Il assure principalement la traversée Le Pirée – Rhodes. En 2016, le navire fait l’objet d’une transformation afin de l’équiper en cabines, soit 230 lits, mais la capacité descend à 1 100 passagers. Cette même année 2016, il devient marocain, propriété de la compagnie Africa Morocco Link. Il est aussitôt placé sur la ligne Tanger Med – Algésiras. En 2018, il assure toujours le service sur cette relation. Disons un mot sur le nom du navire : Star (étoile) est un corps céleste gazeux, siège de réactions de fusion nucléaire, qui rayonne la lumière dans tout le spectre électromagnétique.

PHILIPPE A / CASABLANCA A [2017− … ]

Porte-conteneurs construit en Pologne (Szczecin) en 1996. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 10 605 cv, ce qui lui permet de voyager à une vitesse 17,5 nœuds ; le tirant d’eau vaut 7,72 m ; il mesure 132,85 m de long pour 22,9 m de large. Il a un port en lourd de 9 200 tonnes, une jauge brute de 8 633 tonneaux et une jauge nette de 3 456 tonneaux. Il a une capacité de 623 evp en pontée dont 127 reefers et 284 evp en cale. Il dispose de deux grues (40 t à 30 m et 36 t à 32 m). Il bat d’abord pavillon Antigua-et-Barbuda sous les noms successifs ALIDA (1996), FAS ODESSA (1996), SEA CLOUD (1997) et OBERON (2004). Ensuite, il passe à la Turquie PHILIPPE A (2013). En 2017, il est marocain PHILIPPE A pour le compte de l’armement Maroc Feedering, filiale de l’armement turc Arkas. En 2018, il opère un service régulier de cabotage entre les ports d’Agadir, Casablanca et Tanger Med. Le 1er janvier 2019, il prend pour nom CASABLANCA A. En 2019, il est affecté à la ligne Algésiras (Espagne) – Skikda (Algérie). Disons un mot sur le nom du navire : cinquième apôtre de Jésus, Philippe est originaire de Bethsaïde, sur la rive nord du lac de Tibériade. Sa tombe est découverte en Turquie en 2011.

MED STAR [2017− … ]

Ferry construit par Kurushima Dockyard Co. (Japon) en 1986 ; 23 649 cv ; vitesse 22 nds ; tirant d’eau 5,45 m ; longueur 151 m ; largeur 25 m ; 4 000 tpl et 9 022 tjb ; 512 places en cabines, 942 passagers ; capacité de 260 voitures sur 750 m de voies de garage. En 1987, il est japonais QUEEN DIAMOND. En 2004, il devient coréen NEW SEA WORLD EXPRESS FERRY. En 2008, il est à Panama PRINCESS T. En 2014, on rénove le navire. À la suite de cette refonte, les nouvelles caractéristiques se déclinent comme suit : 3 726 tpl, 8 944 tjb ; 1 200 passagers, 364 lits et 500 voitures sur 1 000 m de voies de garage. En 2014, il est immatriculé à Chypre VASTERVIK. En 2016, il navigue dans l’Adriatique où il effectue la liaison liIgoumenitsa (Grèce) – Corfou (Grèce) – Brindisi (Italie). En 2017, il devient marocain MED STAR, propriété de l’armateur Inter Shipping. Il entre en service sur la relation à passagers Tanger Med - Algésiras. Disons un mot sur le nom du navire : Med Star évoque l’idée de « étoile de la Méditerranée » ; Med fait référence à Méditerranée qui dérive du latin « mare medi terra », « mer au milieu des terres ». Star ou Étoile, du latin « stella », désigne tout astre qui brille, excepté le soleil et la lune.

CMA CGM TANGER [2018 − … ]

Porte-conteneurs construit à Jiangdong Shipyard (Chine) en 2003. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 13 000 cv, vitesse 20 nœuds ; tirant d’eau 8,5 m ; longueur 148 m ; largeur 23,28 m ; 13 702 tpl, 9 966 tjb et une jauge nette de 5 046 tx. Sa capacité est de 1 118 evp dont 200 reefers de 40 pieds. Il dispose d’un propulseur d’étrave (939 cv) et de deux grues de 45 tonnes chacune. Au lancement en 2003, il est allemand ASIAN STEAMER. Au cours de l’année 2003, il passe à Chypre, puis à Antigua & Barbuda sous le même nom TROPIC ATLANTIC. En 2010, il est au Panama ASTURIANO. En 2018, sous l’appellation CMA CGM TANGER, il est d’abord portuagais, puis marocain propriété de Comanav. En 2019, Il dessert alors la ligne Tanger Med ― Casablanca ― Agadir.

CMA CGM AGADIR [2019 − … ]

Porte-conteneurs construit à Jinling SY (Chine) en 2003. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 13 229 cv, vitesse 19,5 nœuds ; tirant d’eau 7,2 m ; longueur 147,9 m ; largeur 23,9 m ; 13 858 tpl, 9 966 tjb et une jauge nette de 5 046 tx. Sa capacité est de 1 118 evp dont 220 reefers de 40 pieds. Il dispose d’un propulseur d’étrave (939 cv) et de deux grues de 45 tonnes chacune. Au lancement, il est à Antigua Barbuda DOLPHIN STRAIT (2003) & TS SINGAPORE (2004). Puis il passe à l’Allemagne DOLPHIN STRAIT (2005), PACIFIC CHALLENGER (2008) et DOLPHIN STRAIT (2008). Il revient à Antigua Barbuda DOLPHIN STRAIT (2010), DOLPHIN BAIT (2012), DOLPHIN STRAIT (2018). Enfin il prend pavillon Portugal DOLPHIN STRAIT (2018), CMA CGM BANGKOK (2019) ; CMA CGM AGADIR (2019). Le 25 juin 2019, il est marocain CMA CGM AGADIR, propriété de Comanav. En 2019, il dessert alors la ligne Tanger Med ― Casablanca ― Agadir ― Dakhla. Disons un mot sur le nom du navire : Agadir est le nom de la plus importante ville balnéaire du Maroc. D’origine berbère, le mot « Agadir » désigne un grenier collectif ou un village fortifié. Ainsi, les agadirs dominent de nombreux villages du Sud et de l'Atlas ; ils sont le symbole économique de la région et une garantie contre années agricoles difficiles car ils renferment les récoltes, laines et sucre.

X – PRESS SOUSSE [2019 − … ]

Porte-conteneurs construit en Allemagne (Sietas Schiffswerft) en 2006. Muni d’une seule hélice, il possède une puissance de 11 421 cv, vitesse 18,5 nœuds ; tirant d’eau 8,7 m ; longueur 134,40 m ; largeur 22,50 m ; 11 257 tpl, 9 981 tjb et une jauge nette de 6 006 tx. Sa capacité est de 868 evp dont 150 reefers de 40 pieds. Au lancement, il est britannique ROBERT (2006), BIRKALAND (2006), ROBERT (2008). En 2011, il est à Chypre ROBERT. En 2015, il passe à Malte X ‑ PRESS ETNA. En 2019, il devient X – PRESS SOUSSE (Maroc), propriété de Casuarina Shipping Sarl. Il dessert alors la ligne Tanger Med ― Casablanca ― Algeciras. Disons un mot sur le nom du navire : Sousse, ville portuaire, occupe un emplacement géographique au centre de la Tunisie, sur le littoral du Sahel bordant la mer Méditerranée à l'Est du pays.

[1] À noter que le tanker IMRIKLY (Marcab) a quitté le pavillon le 12 avril 2021 ; il est devenu grec. Par ailleurs le porte conteneurs TANGER A (Arkas) a rejoint Aliaga pour la démolition au mois d’août 2020.

[2] Le navire BALEA est en fait un engin de servitude, mais je le comptabilise quand même.

 

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.