Edito : COMANAV n’est plus……

Edito
Typography

altLa Compagnie Maritime de Navigation (COMANAV) n’est plus. Créée en 1947, sous l’appellation la Compagnie Franco-Chérifienne de Navigation (CFCN), celle-ci allait être nationalisée après l’indépendance en 1958 pour porter le pavillon marocain et assurer la couverture d’une part significative du commerce extérieur du Royaume.

Feu Sa Majesté le Roi HASSAN II était intervenu à plusieurs reprises pour sauver cette compagnie maritime de la faillite, notamment durant les années soixante, soixante dix et quatre vingt dix du siècle dernier.

Pour éviter le monopole des conférences maritimes étrangères sur le fret, le Royaume avait opté pour une politique équilibrée d’ouverture et de protectionnisme de son secteur du transport maritime, ce qui lui avait permis d’ailleurs de développer une importante flotte nationale qui comptait plus de 66 navires et des fleurons parmi les compagnies maritimes africaines comme la COMANAV et MARPHOCEAN.

Privatisée en 2007 au profit de CMA CGM troisième opérateur mondial dans le transport maritime et à la faveur d’une politique de libéralisation du secteur du transport maritime exigée avec insistance par les partenaires européens du Royaume, la COMANAV était censée être adossée à un grand groupe international pour assurer son développement et sa pérennisation.

Mais, le scénario caché de cette privatisation allait vite commencer à se dévoiler, plusieurs opérations de départ volontaire du personnel navigant et sédentaire de la société allait être mise en œuvre. Un processus de dépavillonnement des navires et de cessions d’actifs jugés non stratégiques (COMANAV FERRY et COMANAV VOYAGES) allait également se poursuivre.

En 2011, la  COMANAV se retire officiellement du Comité Central des Armateurs Marocains (CCAM) qu’elle avait pourtant fondé en 1949, pour rejoindre l’APRAM l’association des Consignataires de Navires. Le Mythique rôle d’Armateur National qu’a joué la compagnie maritime pendant plus de soixante ans d’existence, devait être réduit à celui de simple Agence Maritime du Groupe CMA CGM qui a été fondé lui en 1978.

Ultime touche de cette descente aux enfers de la COMANAV, son siège social, où la lumière ne s’éteignait presque jamais, avec des navires sillonnant l’ensemble des mers et océans du globale, et qui a valu souvent cette comparaison de la compagnie maritime COMANAV à la Grande Bretagne du temps de sa gloire : l’Empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais tellement il était vaste. Mais ironie de l’histoire, même la fameuse adresse de la Compagnie Maritime, COMANAV 7, Bd de la Résistance, a été remplacé par le CMA CGM 1, Avenue Pasteur, tout un symbole.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet