Le PPP au secours du portuaire, qu’en est il du Maritime ?

Edito
Typography

Il semblerait bien que les investissements dans les infrastructures portuaires soient sauvés de la crise financière que traverse le Gouvernement. Le partenariat public privé (PPP), ce nouveau mode de financement de projets  qui a déjà fait le succès de Tanger Med et Nador West Med, a été reconduit pour le nouveau port de Safi.

 

Le groupe OCP, déjà concessionnaire portuaire aux ports de Casablanca, Jorf Lasfar et Laayoune, prend pied au nouveau port de Safi.  La Direction des Ports et du Domaine Public Maritime (DPDPM) maitre d’ouvrage du projet investira 4 MMDHS, grâce au budget général de l’état, le Groupe OCP investira lui 3 MMDHS.

Dans le secteur Maritime, malheureusement ni le Groupe COMARIT/COMANAV FERRY, ni le Groupe OMP n’ont pu engager le gouvernement dans un telle logique de partenariat. Non pas que leurs projets n’aient pas été viables économiquement ou financièrement, mais par ce que clairement l’élément essentiel dans un partenariat public privé à savoir la confiance faisait défaut.

Aujourd’hui, une entreprise comme DRAPOR a compris, que la confiance est devenue un élément central de sa relation avec son environnement. Et pour bâtir cette confiance, le premier pas est de donner de la visibilité, à travers son communiqué de presse, sans complexe cette entreprise communique sur sa situation actuelle et ses projets futurs.  

Dans le Maritime, tout n’est pas noir mais beaucoup reste à faire.

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet