Le département de la pêche et l’INRH dans les bancs des accusés : un massacre à ciel ouvert du stock poulpier

Pêche
Typography

La récente décision du département de la pêche maritime de suspendre provisoirement la pêche au poulpe entre les parallèles 24° et 25° du 13 novembre au 3 décembre 2013 est venue trop tard selon plusieurs marins.

Ainsi, alors que la plupart des gens mer n’ont cessé d’alerter depuis les premiers jours d‘ouverture de la compagne de pêche au poulpe d’automne, qui a démarré le 1er novembre, sur le fait que le stock de poulpes était encore constitué de juvéniles, l’INRH et le département de la pêche se sont bornés à nier cette réalité.

Heureusement ou malheureusement,  l’ampleur du massacre qu’a connu pendant les douze premiers jours le stock de juvéniles de poulpes et la pression des  marins marocains a poussé le département de la pêche à une sorte de fuite en avant, puisqu’au lieu de prendre une décision courageuse de stopper la compagne poulpiere, nos responsables ont préfère trouvé un bouc émissaire en suspendant la pêche poulpiere pour le segment de la pêche artisanale.

La question qui se pose aujourd’hui, est comment le département de la pêche et l’INRH peuvent ils appeler à protéger nos ressources halieutiques et assurer leur durabilité, si eux-mêmes ne peuvent pas prendre des décisions qui sont de leur ressort pour mettre en œuvre cette politique.  

You might like also

Ramadan : Hausse de 84% des Produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi
Safi - Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi ont enregistré, durant les trois premières semaines du mois du Ramadan, une hausse de 84% par rapport à la même période de l’année écoulée. …
8 Days ago
Distribution de barques en polyester au profit des marins pêcheurs de Chtouka
Ce projet vise plusieurs objectifs, dont l’amélioration des conditions de travail des artisans pêcheurs, l’augmentation de leurs revenus, la préservation des barques, et la valorisation des produits de la pêche, notamment les mollusques et le poisson blanc. …
11 Days ago
La valeur des débarquements de poissons atteint plus de 2,25 MMDH en 2019
Dakhla- Plus de 605,34 millions tonnes de poissons, d’une valeur globale d’environ 2,25 milliards de dirhams (MMDH), ont été débarqués en 2019 au port de Dakhla, selon des données fournies par la délégation des pêches maritimes. …
14 Days ago
COVID-19 offre la possibilité de rendre les industries de la pêche plus durables
Les mesures visant à freiner la propagation du COVID-19 ont durement frappé les pêcheurs, mais d’autre part, la crise pourrait offrir des possibilités de rendre les industries de la pêche plus durables, selon un nouveau rapport de la CNUCED sur les impacts de la pandémie sur l’économie bleue. …
19 Days ago
Recevez notre newsletter