Pétrolier échoué au large de Tan-Tan : Pas de pollution marine, pas lieu de déclencher le Plan d'urgence national

Sécurité Maritime
Typography

La Commission nationale de Lutte contre la Pollution Marine Accidentelle a affirmé que l'échouement du navire "Silver" à l'entrée du port de Tan Tan, chargé d'environ 5000 tonnes de fuel destiné à la centrale thermique de la ville, n'a pas causé de pollution marine et qu'il n'y a pas lieu de déclencher le Plan d'Urgence National.

La commission, réunie vendredi suite à l'appel du ministère délégué auprès du ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, a passé en revue toutes les mesures entreprises pour faire face à l'incident et aux risques éventuels de pollution marine, indique samedi un communiqué de ce département.

Deux tentatives de déséchouage ont été menées les 24 et 25 décembre derniers alors qu'il est prévu de procéder à un allègement de la cargaison du navire le 29 décembre prochain et de reprendre les opérations de remise à flot, selon la même source.

L'armateur a fait appel à la société d'assistance "Smith", qui a mobilisé des experts hollandais sur le site pour assister la commission locale, présidée par le gouverneur de la province, dans la prise de décision concernant les opérations à mener.

Le navire reste jusqu'à présent stable et la situation maitrisée, malgré les conditions météorologiques défavorables, selon le communiqué.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir