900x170 Corridors

Exploitation du sable marin: l'heure de la reddition des comptes a sonné

Science
Typography

La commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement de la première chambre au parlement vient d'être autorisée par le president de celle-ci a mené une mission exploratoire au sujet de l'impact de l'activité d'extration et d'exploitation du sable de dragage sur la faune et la flore marine du Royaume.

Cette initiative du parlement, coïncide avec la fin des autorisations délivrés à la société RIMAL qui est titulaire de divers autorisations pour l'extraction et l'exploitation du sable marin dans divers carrières le long des côtes marocaines. 

Plusieurs acteurs associatifs et organisations ont jugés que l'activité d'extraction et d'exploitation du sable marin ne répondait pas aux normes internationales et causaient de graves préjudices à l'environnement. 

En tout cas, il semblerait que le nouveau ministre de l'équipement, du transport et de la logistique et de l'eau Mr Abdelkader AMARA soit déterminé à mettre un terme à cette activité telle qu'elle est pratiquée jusque là puisqu'il refuse pour le moment de renouveler les autorisations pour les exploitants de sable marin. 

La fondation Mohammed VI pour l'environnement présidée par la Princesse Lalla Hasnaa est également très attentive au sujet.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir