L’opération transit 2012 boudé par les RME

Croisière
Typography

altLa faillite du Groupe COMARIT-COMANAV FERRY va-t-elle pesé sur l’opération de transit 2012 ? L’incertitude qui a caractérisé les préparatifs de l’opération, ainsi que le retard pris dans  le déploiement de la flotte ont certainement eu un mauvais impact.

Ainsi, selon les chiffres communiqués par le Ministre délégué chargé des Marocains Résidants à l’Etranger, le nombre des RME ayant regagné le Royaume s’est monté à 800.000 personnes depuis le début de l’opération soit 15% de moins que l’année dernière.

La crise économique en Europe et le Ramadan sont les raisons avancées officiellement pour expliquer ce recul. Mais chez les professionnels du transport maritime, on note une régression entre 20 et 30% des arrivées, à cause principalement de la concurrence du low cost aérien et des ports de Sebta et Melilla.

A noter, que les compagnies maritimes espagnoles qui s’accaparent aujourd’hui 90% du trafic à passagers, ont lancé d’importantes campagnes de communication à destination de nos nationaux et de nos RME.

Recevez notre newsletter