L’opération de Transit 2012 et le port de Tanger Med passagers subissent de plein fouet les crises des RME et de la COMARIT-COMANAV FERRY

Croisière
Typography

altAlors que les autorités marocaines se sont bien gardées de communiquer sur les chiffres officiels de l’opération de Transit 2012, sauf dans les points d’entrées aéroportuaires. La protection civile espagnole vient de publier elle, ses statistiques sur le déroulement de l’opération passage du Détroit du 15 Juin au 13 Août 2012 par voie maritime.

Ainsi durant la période précitée, l’opération Transit 2012 s’est caractérisée par la baisse du nombre d’arrivées de -5,9% avec 912.000 passagers en 2012 contre 969.486 en 2011. Pour le trafic de véhicules, la baisse a été de -5,1% avec 242.317 véhicules en 2012 contre 255.562 en 2011.

L’opération Transit 2012 a totalisé 8 lignes maritimes reliant le sud de l’Espagne au Nord du Maroc. Ces lignes, desservent 7 ports sous autorité espagnole (Algésiras, Sebta, Melillia, Almeria, Malaga, Motril, Tarifa) et seulement 3 ports marocains (Tanger Med, Nador, Al-Hoceima).  Les lignes maritimes reliant deux ports sous autorité espagnole dans la rive sud et nord du détroit (Algésiras/Sebta, Malaga/Melillia, Alméria/Mélilliia,Motril/Mélillia), ont vu leur part du trafic maritime progressée de +8 points et se sont accaparées 39% du trafic en 2012 contre 31% uniquement en 2011.

Les compagnies maritimes espagnoles (ACCIONA, ARMAS, BALEARIA, NAUTAS), qui opèrent aujourd’hui 90% de la flotte en service au niveau du détroit contre uniquement 50% en 2011, ont tiré plein profit de celle-ci, avec des recettes importantes. Les autorités portuaires espagnoles ont également engrangés d’importants bénéfices, avec la hausse de la fréquentation, au contraire de TMSA et l’ANP qui semblent au coté des armateurs marocains les grands perdants de cette opération.

Alors que les lignes desservant les ports Marocains connaissent la crise, les ports espagnols profitent à fond de l’opération Transit 2012

Tanger Med commence à perdre son leadership

Ainsi, il a été noté sur la ligne maritime Algésiras/Tanger Med qui concentre une part importante du flux de l’opération, un recul de l’offre de transport, avec une baisse des rotations de -17,5% soit 1.528 rotations en 2012 contre 1.851 une année auparavant.

Cette baisse, ne s’est répercutée que légèrement au niveau du trafic à passagers, puisque leur nombre a baissé de -0,9% seulement, soit 352 639 passagers en 2012 contre 356 017 passagers en 2011, pour le trafic des véhicules, celui-ci a connu également une baisse de -5,6% avec 122 170 véhicules qui ont transité en 2012 contre 129 448 en 2011.

La baisse de l’offre et la stabilisation de la demande a permis d’améliorer le taux de remplissage moyen des navires, ainsi que leur rentabilité économique, puisque les tarifs ont connu une nette hausse par rapport à l’année dernière.

Pour la ligne Tarifa/Tanger Med, on note également une baisse au niveau des trafics passagers et véhicules.  Au niveau des rotations, la ligne a subi l’arrêt des navires du Groupe COMARIT-COMANAV FERRY, avec une baisse de -58% passant de 882 rotations en 2011 à seulement 368 rotations en 2012. Le nombre de passagers et de véhicules ont respectivement baissé de -19,2% et -19,7% soit 117 955 passagers et 21 114 véhicules en 2012.

Pour la ligne Alméria/Nador celle-ci a connu une baisse drastique de son trafic, avec -48,6% des rotations soit 126 au lieu 245 habituellement. Cela s’est traduit par une baisse au niveau du trafic passagers et véhicules de respectivement  -53% et -49,9% soit à peine 76917 passagers en 2012 contre  163602 à la même période en 2011, pour le trafic véhicules leur nombre a baissé de  35 357 en 2011 à seulement 17 718.

Bon cru pour les espagnols

Pour la ligne Algésiras/Sebta, celle-ci a connu au contraire une hausse du trafic à passagers et véhicules, malgré une baisse du nombre de rotations des navires, -5,9% soit 1305 en 2012 contre 1387 en 2011. Le nombre de passagers ayant transité par le port de Sebta a augmenté lui de 5,6% passant de 210 660 en 2011 à 222 435 en 2012, de même le nombre de véhicules a augmenté de 1,1% soit 49 135 en 2011 à 49 679 en 2012.

Pour la ligne Almeria/Melillia, celle-ci a connu un boom avec une hausse de 25% des rotations durant la période de transit comparée à l’année dernière, ainsi les rotations des navires ont augmenté de 87 à 109 en 2012. Le nombre de passagers et de vehicules à quant à lui augmenté de 6,7% et 17,6% soit 56 017 passagers et 11 893 véhicules.

Pour les lignes Motril/Alhuceima et Motril/Mélillia, ces lignes ont été mises en services durant 2012 avec 34 rotations enregistrées pour la ligne Motril/Alhuceima et 60 rotations pour Motril/Melillia, le nombre de passagers pour la première ligne a été de 7521 passagers et 1691 véhicules, alors que pour la seconde elle a vu transiter 48 914 passagers et 14 330 véhicules.

Lire les statistiques:Statistiques opération de transit 2012 de la protection civile espagnole du 15 Juin au 13 Août 2012

Recevez notre newsletter