L'OMI approuve de nouveaux protocoles visant à lever les obstacles aux changements d'équipage

Sécurité Maritime
Typography

La nécessité de procéder à des changements de personnel à bord des navires et celle, pour les gens de mer, de rentrer chez eux à la fin de leur période de service représentent deux des plus grands défis auxquels le secteur des transports maritimes est confronté en raison de la pandémie de COVID-19. Le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a maintenant approuvé une série de protocoles destinés à résoudre les problèmes rencontrés par le secteur.

Élaborés par un large éventail d'associations mondiales représentant divers secteurs de l'industrie du transport maritime, ces protocoles prévoient des mesures et des procédures générales visant à s'assurer que les changements d'équipages puissent avoir lieu en toute sécurité pendant la pandémie de COVID-19.

Au cœur de ces protocoles se trouve l'appel suivant : pour autant que les compagnies de transport maritimes se conforment et respectent les mesures qui s'appliquent à elles, les gouvernements et les autorités nationales compétentes devraient, pour leur part, faire tout en leur pouvoir pour permettre les changements d'équipage.

Ces protocoles de grande ampleur contiennent des recommandations destinées aux administrations maritimes et aux autres autorités nationales compétentes, telles que les autorités sanitaires, douanières, d'immigration, de contrôle aux frontières, portuaires et de l'aviation civile. Ils traitent du rôle des compagnies maritimes, des agents et des représentants des gens de mer, y compris les agences de placement, mais touche aussi les ports maritimes, les aéroports et les compagnies aériennes, qui jouent un rôle dans les opérations de transport permettant les changements d'équipages.

Le Secrétaire général de l'OMI, Kitack Lim, a déclaré qu'il appuie ces protocoles et qu'il encourage vivement leur mise en œuvre. Le texte intégral des protocoles figure dans une Lettre circulaire publiée par l'OMI. Cette Lettre circulaire invite les États Membres de l'OMI et les organisations internationales à utiliser les protocoles et à les diffuser auprès des autorités nationales compétentes.

Les transports maritime et les gens de mer sont essentiels au bon fonctionnement des chaînes d'approvisionnement mondiales. Chaque mois, environ 150 000 gens de mer doivent être relevés des navires afin de garantir le respect des prescriptions internationales en matière de sécurité, de santé et de bien-être des équipages et de prévention de la fatigue. Cependant, en raison des restrictions imposées dans la foulée de la pandémie de COVID-19, de nombreux gens de mer ne peuvent pas être relevés ou rapatriés, ce qui les force à prolonger leur service après de longs mois en mer. Cette situation est insoutenable, tant pour la sécurité et le bien-être des gens de mer que pour la sécurité du commerce maritime.

Les protocoles pour les changements d'équipage et le rapatriement ont été élaborés par: ICSIAPHBIMCOIFSMAINTERTANKOP&I ClubsCLIAINTERCARGOInterManagerIPTAIMCAINTERFERRYFONASBAITF, et WSC. Ils tiennent également compte des contributions de l'Association du transport aérien international (IATA).

Recevez notre newsletter
Pas de connexion Internet