La décarbonisation des entreprises exportatrices : Le nouveau cheval de bataille de l'ASMEX

Science
Typography

Ceux qui suivent l'actualité de l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX) ont sûrement remarqué que la structure dirigée par Hassan Sentissi a multiplié depuis novembre 2020 les initiatives allant dans le sens de la décarbonisation des entreprises exportatrices.

L'enjeu est de taille si l'on sait que l'Europe, premier bastion des exportations nationales avec une part de 65%, a fixé l'atteinte de la neutralité carbone à l'horizon 2050. La taxe carbone devrait être appliquée aux frontières de l'Eli d'ici 2023.

Cette mesure vise à pénaliser les exportateurs qui n'investissent pas dans l'écologisation de leurs produits ou services. Les produits qui répondent à des normes environnementales élevées auront donc un avantage comparatif sur le marché européen, qui sera exigeant en matière de durabilité.

Cette nouvelle donne a incité l'ASMEX à multiplier les initiatives et à signer des accords pour aider les exportateurs dans leur stratégie de décarbonisation et de croissance verte.

Il faut également rappeler qu'en début d'année, a été lancé le programme " Tatwir croissance verte " pour soutenir la décarbonisation des PME industrielles, déployé à travers l'AMEE et Maroc PME.

Il s'agit d'une véritable opportunité pour Asmex, qui a récemment conclu un partenariat avec le Bureau Veritas Maroc (BVM). En résumé, cette initiative vise à mettre à la disposition des membres de l'ASMEX tout le savoir-faire et l'expertise de Bureau Veritas Maroc pour se préparer aux nouvelles exigences internationales.

es deux parties s'engagent à soutenir les exportateurs dans leur stratégie de décarbonisation et de croissance verte, à renforcer leur compétitivité à l'export et à améliorer leur performance environnementale.

Concrètement, un programme d'accompagnement est prévu pour la création d'un processus de certification et de labellisation des entreprises développant diverses stratégies bas carbones ou promouvant des produits décarbonés.

Toujours en termes d'initiatives, l'ASMEX a également organisé une rencontre numérique pour les exportateurs. Et ce, afin de les éclairer sur les avantages de la ligne " Green Value Chain " de la BERD. Cette dernière est également soutenue par l'Union européenne, le Fonds vert pour le climat et la Corée du Sud.

Elle vise à financer la compétitivité et la croissance verte des entreprises marocaines opérant dans les secteurs agricole, industriel, logistique et des télécommunications.

La ligne de financement verte, accessible à travers les banques partenaires (Bank of Africa, Banque Populaire, Crédit du Maroc, Société Générale et leurs filiales de leasing), est dotée d'un budget de 90 millions d'euros.

Les entreprises, qui peuvent recevoir un financement allant jusqu'à 1 million d'euros, bénéficient d'une assistance technique financée par des subventions de l'Union européenne, du Fonds vert pour le climat et de la Corée du Sud, et d'une subvention d'investissement de 10%, grâce aux subventions de l'Union européenne.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.