Mise au point de la DMM sur la situation du navire ADRIATICA I suite à l’article paru dans MaritimeNews

Croisière
Typography

Suite à la parution d’un article traitant de la situation du navire ADRIATICA I appartenant à la compagnie maritime Intershipping, la rédaction de MaritimeNews a reçu de la Direction de la Marine Marchande un droit de réponse sur le sujet et que nous reproduisons en intégralité ci-dessous.

Droit de réponse de la Direction de la Marine Marchande

L’article paru le mercredi 12 juin 2013 dans l’édition Electronique du support  MaritimeNews Sous  le titre « Incroyable, mais vrai, la Direction de la Marine Marchande perd le nord », soulève de notre part les observations et remarques suivantes :

Tout d'abord,  il y a lieu de noter que le Ministère de l'Equipement et du Transport, à travers  la Direction de la Marine Marchande (DMM), dans le cadre des attributions qui lui sont dévolues  a ouvert des chantiers de réformes conformément à une feuille de route préétablie.

Parmi les réformes les plus importantes figure le code de commerce maritime marocain qui est actuellement en cours d'élaboration consacrant ainsi la politique de la réforme du secteur maritime marocain.

En réponse aux interrogations de l‘auteur de l’article, il y'a lieu de préciser ce qui suit:

 i) la société Intershipping a été  autorisée le 25 juin 2012 pour l’exploitation des lignes maritimes Tanger Med-Algesiras et Tanger Ville-Tarifa conformément au cahier des charges objet de la décision ministérielle n°82/1DMM du 23 mars 2007 relative au transport maritime des passagers ou transport mixte dont le modèle est disponible sur le Site Web officiel du Ministère  www.mtpnet.gov.ma élaboré par une équipe de spécialistes à l’occasion de la libéralisation du secteur en 2007.

ii) En mars 2013, Intershipping a proposé un nouveau navire en remplacement à un autre affrété en 2012 à l’administration de la Marine Marchande dénommé ADRIATICA I pour la desserte de Tanger Med -Algesiras.

iii) L'autorisation d'exploitation de cette unité n'a pas été délivrée à la société InterShipping pour la simple raison que dans l’article 6 « Qualité de service» du cahier des charges dûment signé et légalisé par ladite société dans lequel il est stipulé clairement que les navires devant assurer l’exploitation des lignes maritimes précitées doivent avoir 21 ans d'âge comptés à partir de la date de la pose de la quille, condition à laquelle ne répond pas le navire ADRIATICA I (34 ans).

iv) Il est à rappeler que cette condition est exigée dans le but de la protection des personnes et des biens pour permettre aux navires qui seraient mis en service de répondre aux normes de sécurité, de sûreté et celles relatives à la prévention de la pollution.

v) La DMM ayant fait les investigations en vigueur, a constaté en son temps qu’Intershipping a été saisie à partir du mois d'avril 2013 afin de procéder au changement de ce navire et anticiper suffisamment la campagne Marhaba 2013.

Contrairement à ce que relate l’article, le refus remonte à deux mois.

Recevez notre newsletter