La BERD et la FENIP pour une meilleure valorisation des produits de la mer

Pêche
Typography

La Banque Européenne pour le Reconstruction et le Développement (BERD) et la Fédération Nationale des Industries de Transformation de la Pêche (FENIP) organiseront en partenariat avec l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) un meeting à Agadir, le jeudi 26 septembre, sous le thème « La valorisation et la transformation des produits de la mer », avec la présence également du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et le Ministère de l’Industrie, ainsi que des opérateurs du secteur privé.

 

Cette conférence sera une occasion pour la BERD dans le cadre de son programme « Advice for Small Business (ASB) », bénéficiant du soutien de l’Union Européenne de présenter les opportunités d’appuis techniques et financiers en faveur des TPE/PME.

‘’A ce jour et depuis son lancement en septembre 2012, plus de 530 projets d’accompagnement ont ainsi été réalisés en faveur des TPE/PME, générant ainsi pour l’économie marocaine plus de 3.600 emplois. C’est aussi une amélioration du chiffre d’affaires de plus de 40 % et un accès au financement de plus de 40% pour les entreprises bénéficiaires de ce programme’’. Précise un communiqué de presse de la BERD.

A travers l’intervention des experts internationaux, le meeting sera l’occasion de mettre en exergue les tendances internationales, les opportunités de marché, ainsi que les meilleures pratiques industrielles.

Il sera donc question de s’intéresser sur comment valoriser et commercialiser nos ressources halieutiques et quelles sont les opportunités à saisir en termes d’accompagnement et de financement.

La région du Souss Massa qui mise sur le développement industriel et la transformation de ses richesses naturelles à travers son plan d’accélération industriel est aujourd’hui un laboratoire où ce programme d’accompagnement est une opportunité à saisir pour générer encore plus de richesses et d’emplois.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir