Le Royaume du Maroc prend part aux travaux de la 23ème réunion Extraordinaire de la Commission Internationale pour la Conservation des Thonides de l’Atlantique (ICCAT)

Pêche
Typography

La ville de Vale de Lobo en Portugal abrite du 14 au 21 novembre 2022, la 23ième réunion Extraordinaire Internationale pour la Conservation des Thonides de l’Atlantique (ICCAT).

Cette réunion a été marquée par la participation d’une délégation marocaine présidée par Madame Zakia Driouich, Secrétaire Générale du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développent rural et des Eaux et Forêts -Département de la Pêche Maritime- et 1ière vice-présidente de l’ICCAT.

Lors d’un discours prononcé à cette occasion, Madame Zakia Driouich, Cheffe de la délégation marocaine a félicité la tenue des travaux de cette importante Commission qui constitue un moment opportun pour consolider les efforts communs et œuvrer ensemble pour une meilleure conservation et durabilité des thonidés et espèces apparentes, et cela à travers la mise en œuvre de mesures appropriées en parfaite adéquation avec les objectifs de la Convention ICCAT.

Dans ce cadre, Madame Driouich a mis en avant les efforts déployés incessamment par le Maroc, qui assure la vice-présidence de cette Commission, pour atteindre les objectifs tracés dans la convention de l’ICCAT. Elle a noté à cet égard que notre pays a fortement contribué aux efforts collectifs de rétablissement du stock du thon rouge de l’Atlantique-Est et de la Méditerranée, ces efforts devront, toutefois, être couronnés par des bénéfices et profits à tirer par les pêcheurs en récompense à leur investissement et engagement dans les efforts de conservation et de durabilité des thonidés.

La Cheffe de la délégation marocaine a souligné également que dans l’objectif d’enrayer la surpêche du thon obèse, le Royaume du Maroc est disposé à contribuer à un consensus sur un Total Admissible des captures révisé assurant les droits des pays en voie de développement à développer leur propre pêcherie et en assurer des emplois stables.

Le changement climatique figure aussi parmi les points saillants soulignés par l’intervention du Royaume du Maroc, la compréhension de son impact sur les stocks des thonidés est importante pour améliorer les modèles d'évaluation de l’état de ces stocks, notamment l’impact du changement d’aires de distribution des stocks de thonidés et leur interaction avec d’autres ressources (cas des petits pélagiques), a fait savoir Madame Driouich.

Pour rappel, la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (ICCAT) est une organisation de pêche inter-gouvernementale responsable de la conservation des thonidés et des espèces apparentées de l’océan Atlantique et de ses mers adjacentes. Elle rassemble 52 parties contractantes y compris le Royaume du Maroc et 5 parties non contractes coopérantes ainsi que des organisations gouvernementales et non gouvernementales. Les recommandations adoptées par cette Commission sont contraignantes pour tous les pays membres. En cas de non application ou non-conformité à ces recommandations, des mesures restrictives et pénalisantes sont appliquées aux pays en question.

Pour réagir à ce post merci de vous connecter ou s'inscrire si vous n'avez pas encore de compte.