Pêche côtière et artisanale: Hausse de 552% des débarquements

Pêche
Typography

Essaouira – Les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale au niveau du port d’Essaouira ont atteint 7.999 tonnes (T) au titre du premier trimestre 2020, soit une hausse spectaculaire de 552% par rapport à la même période de l’année 2019 (1.228 T), selon l’Office National des Pêches (ONP).

La valeur marchande de ces produits débarqués au même port a progressé de 94% pour se chiffrer à 46,674 millions de dirhams (MDH) entre janvier et mars derniers, contre 24,104 MDH durant les trois premiers mois de l’année 2019, a précisé l’ONP dans son rapport relatif aux statistiques sur la pêche côtière et artisanale au Maroc.

Par produit, les débarquements des poissons pélagiques au niveau du port de la Cité des Alizés ont également affiché au cours du premier trimestre 2020 une augmentation 2121% à 7.322 T (27,448 MDH), contre 330 T (2,265 MDH) durant la même période de l’année écoulée, tandis que ceux du poisson blanc et des céphalopodes ont bondi respectivement de 2% (169 T) et de 4% (161 T).

Quant aux débarquements des crustacés, ils ont connu une légère hausse de 1% (69 T), alors que ceux des algues ont enregistré un repli de 45% (278 T) au cours du premier trimestre 2020.

A rappeler que les débarquements des produits de la pêche côtière et artisanale ont atteint 249.730 tonnes (T) au titre du premier trimestre 2020, en recul de 11% par rapport à la même période une année auparavant.

La valeur marchande des produits de la pêche côtière et artisanale débarqués durant cette période a également diminué de 11% à près de 2,1 milliards de dirhams (MMDH).

Par ailleurs, un total de 7.182 T de produits de la pêche côtière et artisanale a été débarqué dans les entrées portuaires méditerranéennes, en baisse de 4% par rapport au T1-2019, alors que les volumes débarqués dans les ports situés sur l’Atlantique ont chuté de 12% à 242.548 T, a indiqué l’ONP.

Ajouter un Commentaire

Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.


Code de sécurité
Rafraîchir