L'industrie de la pêche au Maroc a maintenu ses performances malgré la crise du COVID-19

Pêche
Typography

L'Office de la Pêche du Maroc a indiqué que les quantités débarquées commercialisées des produits de la pêche côtière et traditionnelle ont augmenté de 21% en termes de valeur au cours du premier trimestre 2021.

Cette hausse est estimée à 2,5 milliards de dirhams (280 millions de dollars) entre janvier et mars de cette année.

L'office a précisé que le poids des quantités déchargées s'est élevé à 246, 409 tonnes.

Ce chiffre représente une légère baisse de 1 % par rapport à la fin du mois de mars 2020.

Les données soulignent que la valeur des mollusques, des crustacés et des poissons pélagiques a augmenté respectivement de 37 %, 23 % et 8 %.

En revanche, la valeur des coquillages a diminué de 73 %, suivie par celle des algues marines (- 17 %) et des poissons blancs (- 2 %).

Selon l'office de la pêche, les ports de l'Atlantique ont déchargé un total de 240,62 tonnes de produits de la pêche côtière et traditionnelle, soit une baisse de 1 % par rapport à la fin mars 2020.

En termes de valeur, les mêmes ports ont enregistré une croissance de 22 % pour atteindre près de 2,34 milliards de dirhams .

Quant aux ports de la Méditerranée, les plates-formes ont enregistré une baisse de 12 % pour atteindre 6 347 tonnes.

La valeur des produits dans les ports sur la Méditerranée a augmenté de 15% pour atteindre 198,5 millions de dirhams.

En 2018, un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a classé le Maroc au 13e rang mondial et au premier rang en Afrique, avec 1,4 million de tonnes de production de poisson.

Le pays d'Afrique du Nord dispose de plusieurs ports, et il exporte des produits de la pêche vers un large éventail de partenaires commerciaux, notamment l'UE et la Russie.

Les exportations de poissons et de produits maritimes du Maroc ont totalisé 570 000 tonnes au cours des neuf premiers mois de 2020.

Ce chiffre a atteint une valeur de 1,66 milliard de dollars.

Ce volume représente une augmentation de 7% par rapport à la même période en 2019.

Ajouter un Commentaire
Les commentaires publiés n'expriment pas la position de MaritimeNews.
Cher lecteur et lectrice, les commentaires sont libres, sans contrôle apriori, alors
soyez responsable, exprimez vous sans citer les noms des personnes ou des organismes en cas de critiques.